Le Brésil sur les traces du Salvador pour faire du bitcoin un moyen de paiement légal

Acheter une maison, une voiture, voire même un hamburger avec du bitcoin. Ce sera bientôt possible selon le député fédéral brésilien Aureo Ribeiro, dont les propos sont rapportés par Yahoo Finance.

Le Brésil devrait présenter le projet de loi en séance plénière à la Chambre des représentants dans les prochains jours. Et d’après le député Aureo Ribeiro du parti de centre-gauche Solidariedade, le projet de loi a de bonnes chances de passer. Le gouvernement soutiendrait « la loi bitcoin » en plus du président de la Chambre, Arthur Lura.

« Nous voulons séparer le bon grain de l’ivraie, créer des règlementations pour que vous puissiez commercer, savoir où acheter et savoir avec qui vous pouvez faire affaire », explique le député brésilien. « Avec cet atout, vous pourrez acheter une maison, une voiture, aller chez McDonald’s pour acheter un hamburger – ce sera une monnaie comme une autre à l’instar de ce qui s’est produit dans d’autres pays. »

Aureo Ribeiro estime que de nombreux Brésiliens échangent déjà des bitcoins mais qu’il n’existe aucun cadre légal pour le faire. Cela fait maintenant plusieurs années que des députés se penchent sur le sujet et les tractations avancent plutôt bien: « Nous avons déjà conclu un accord avec la Banque centrale et la Commission des valeurs mobilières du Brésil (CVM) sur les opportunités de cet actif et sa reconnaissance, par exemple, comme valeur immobilière ou comme devise d’utilisation quotidienne. »

Vers un modèle sud-américain ?

Le projet de loi a été approuvé en commission la semaine dernière. S’il obtient l’approbation de la Chambre des députés cette semaine, le Brésil suivra les mêmes pas que le Salvador.

Pendant que de nombreux États européens et banques centrales avancent à reculons en voyant plutôt les cryptomonnaies comme un danger que comme un atout, les pays sud-américains semblent se poser moins de questions.

Le président salvadorien Nayib Bukele affirme que son pays compte plus de 500.000 détenteurs d’un portefeuille numérique en bitcoin dans son pays. De son côté, le député Ribeiro veut faire de « la loi bitcoin » un modèle règlementaire pour d’autres pays.

Reste à voir si cela se traduira effectivement dans la population. Un sondage de Sherlock Communications montre que seuls 48% des Brésiliens souhaitent l’adoption du bitcoin comme moyen de paiement légal.

Pour aller plus loin:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20