Le Benelux encourage le cyclisme à échelle européenne

Fietsen in Amsterdam
Het aantal mensen dat samen op straat mag zijn, wordt beperkt tot twee. – Pixabay

L’Union européenne doit faire du cyclisme un pilier fondamental du transport à l’avenir’. C’est ce qui ressort d’un document que la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas ont envoyé à Frans Timmermans, le commissaire européen à l’action pour le climat. Les trois pays ont insisté pour que l’Union européenne donne la priorité aux deux-roues dans le cadre de la relance économique. 

Le document souligne également que la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg sont ‘un laboratoire vivant pour la circulation des vélos’. Le Benelux est en effet la zone de l’Union européenne au sein de laquelle les vélos sont les plus utilisés. 

Le Green Deal

‘Adopter une mobilité durable et intelligente est, pour l’Union européenne, un des éléments cruciaux du Green Deal’, peut-on lire dans le document. Le vélo peut contribuer de manière significative à la réduction des émissions de gaz à effet de serre liées au transport et à la mise en place d’une économie neutre sur le plan climatique.

‘Le vélo est un moyen de transport bon marché, sain et écologique’, déclare Stientje van Veldhoven, la ministre hollandaise de l’Infrastructure. Il convient donc de prêter attention à la construction de bonnes pistes cyclables, à l’installation de points de recharge pour les vélos électriques et à des possibilités de stationnement.

Stientje Van Veldhoven souligne également que l’industrie du vélo génère un revenu annuel de 150 milliards d’euros, dont 44 milliards d’euros dans le tourisme. Ella ajoute que ‘le secteur du cyclisme peut contribuer à la création d’emplois’.

Le document rédigé par les trois ministres de la Mobilité souligne également que le transport est le seul secteur économique au sein duquel les émissions continuent d’augmenter. Il faut également noter que plus de 50% des trajets en voiture recensés en Europe couvrent une distance de moins de 5 kilomètres.

Également dans les trains

Le document appelle aussi la Commission européenne à stimuler davantage les investissements dans les infrastructures cyclables. Les ministres se sont également montrés favorables à ce que les achats de vélos puissent être déductibles fiscalement au sein des pays européens. Une enquête menée par le bureau de recherche YouGov a en effet révélé qu’un quart des Européens prévoit d’utiliser un e-bike, ( que ce dernier soit acheté ou loué) cette année. 

La législation sur la circulation devrait aussi être davantage axée sur les cyclistes. Mais il faudrait aussi prévoir plus de place pour les vélos dans les trains. Enfin, le Benelux a aussi fait savoir que d’ici la fin de l’année, il présenterait un plan transfrontalier pour stimuler le cyclisme.