L’avenir des voitures électriques (déjà) menacé, avertissent des experts

Plusieurs patrons de l’industrie automobile allemande estiment que la crise énergétique met en péril l’avenir des voitures électriques, en raison des prix élevés de l’énergie.

Alors que la demande pour les véhicules électriques (VE) augmente, l’industrie fait face à de multiples obstacles pour y répondre. Outre les problèmes d’approvisionnement en matières premières nécessaires à la production, mais aussi les coûts de ces dernières et des pièces toujours plus difficiles à se procurer, les patrons de l’industrie allemande tirent la sonnette d’alarme en raison des prix de l’énergie. La production et les ventes de véhicules électriques s’en trouveront impactées, avertissent-ils.

Plus encore, si la situation se poursuit ou s’aggrave, les investisseurs pourraient se détourner du marché, de sorte que le déploiement de bornes de recharge chuterait, ce qui rendrait les VE moins attrayants, car moins pratiques à utiliser au quotidien, tel un effet boule de neige.

Plus aussi intéressants que les véhicules thermiques

Avec la flambée des prix de l’essence, la demande pour les véhicules électriques avait été renforcée, mais la récente augmentation des prix de l’électricité a modifié la tendance. En Allemagne, les prix ont augmenté d’un tiers par rapport à il y a un an. Les VE deviennent donc moins intéressants, car l’écart entre l’électricité et l’essence baisse.

Recharger sa voiture électrique, à la maison ou via une borne de recharge dans le cadre d’un contrat, coûte 10% plus cher aux actuels propriétaires, voire plus, et ce n’est que le début. De nouvelles hausses de prix sont en effet attendues puisque le prix de l’électricité est lié à celui du gaz. Or, les livraisons de ce dernier vers l’Allemagne via le gazoduc Nord Stream 1 sont nulles depuis près de deux semaines. La Russie a en effet coupé le robinet.

Les opérateurs de bornes de recharge ont en effet revu leurs prix à la hausse, que ça soit la formule de base ou la charge ultra rapide, tandis que les magasins qui offraient la recharge gratuite à leurs clients durant leurs achats se mettent à facturer des frais.

Une menace pour l’industrie

« L’explosion du prix de l’électricité pourrait finir par constituer un danger aigu pour la transition des véhicules, et nous devons y faire très attention », a indiqué l’économiste automobile Stefan Bratzel aux médias allemands, rapporte The Guardian. « Si les voitures électriques deviennent plus chères à utiliser, l’essor de la mobilité électrique risque de s’effondrer, car presque personne n’achètera une voiture électrique ».

L’homme demande au gouvernement allemand d’agir pour que le prix de l’électricité reste inférieur à celui de l’essence, afin que la demande pour les véhicules électriques reste haute. C’est crucial pour l’avenir des VE, selon Bratzel et d’autres défenseurs de ce type de véhicules. « La stimulation du marché doit fonctionner, et maintenant, c’est absolument central », a déclaré l’économiste.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20