L’armurier américain Lockheed Martin s’intéresse aux échantillons de sol martien

La division spatiale de l’entreprise de défense américaine Lockheed Martin construira une fusée qui ramènera sur terre les premiers échantillons de roche de la planète Mars. L’entreprise a signé un contrat à cet effet avec la National Aeronautics and Space Administration (NASA) américaine.

La première récupération des échantillons de roche sera programmée au cours de la prochaine décennie.

Une fusée légère

« Lockheed Martin va construire une petite fusée légère pour l’opération », a précisé l’agence spatiale américaine. « Cette fusée sera le premier vaisseau spatial à redécoller d’une autre planète que la Terre. Au cours de ce processus, des échantillons de roches et de sédiments ainsi que des échantillons de l’atmosphère de Mars seront ramenés sur Terre. »

La sonde spatiale Persévérance s’est posée sur Mars l’année dernière. Depuis lors, le rover martien qu’elle transportait arpente la planète rouge et recueille des échantillons de sol à divers endroits sur son trajet.

On espère que ces échantillons pourront nous éclairer sur une éventuelle vie qui se serait développée dans le passé sur la planète Mars.

« Mais ces échantillons devront être analysés dans des laboratoires sur Terre », note la NASA. « Après tout, on peut y effectuer des tests plus sophistiqués que ceux qui seraient possibles sur Mars ».

Une opération complexe

« Cependant, la récupération de ces échantillons sera une opération complexe », prévient l’agence spatiale américaine. « Dans ce contexte, le « Mars Ascent Vehicle » de Lockheed Martin deviendra un élément clé ».

« Ce faisant, la fusée de la société américaine sera larguée par le ‘Sample Retrieval Lander’ de la NASA sur la surface de Mars pour récupérer les échantillons collectés. »

« Ensuite, le ‘Mars Ascent Vehicle’ sera lancé par le ‘Sample Retrieval Lander’ avec sa charge utile et mis en orbite autour de la planète. Là, la charge utile serait récupérée par le ‘Earth Return Orbiter’ – un projet de l’Agence spatiale européenne (ESA) – et ramenée sur Terre. »

Le contrat de Lockheed Martin serait d’une valeur d’environ 194 millions de dollars, selon la NASA. La mission pourrait être lancée dans les quatre ans au plus tôt.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20