L’Allemagne s’inquiète de plus en plus de l’inflation, qui atteint 3,5% sur l’année

Le taux d’inflation en Allemagne augmente encore en décembre. Le pays, image de la stabilité financière, s’inquiète de la situation.

Une hausse de l’indice des prix à la consommation, de 5,3% en décembre. L’inflation a encore augmenté sur le dernier mois de l’année, mais que de 0,1 point de pourcent par rapport à novembre. Il s’agit du plus haut niveau depuis juin 1992. Sur l’année, l’inflation a gagné 3,5%, plus d’un point de pourcent de plus qu’en Belgique. Il s’agit alors du plus haut chiffre depuis 1993, calcule l’institut de statistique Destatis.

L’augmentation des prix est en premier lieu provoquée, sans surprise, par les prix de l’énergie. Mais la hausse est cependant moins fulgurante que le mois précédent : en novembre, les prix avaient augmenté de 22,1%, et en décembre, de 18,3%.

Destatis note encore que le prix des biens a augmenté de 7,8%. Pour cette hausse, la crise mondiale des chaines d’approvisionnement est responsable. Mais également le taux de TVA baissé de trois points, entre juillet et décembre 2020, pour favoriser la relance post-première vague. Comme l’inflation est une comparaison entre un mois donné et le même mois de l’année précédente, les prix du mois de décembre 2021 paraissent encore plus élevés, car les prix en 2020 étaient plus bas que d’habitude. En janvier 2022, cet effet aura cependant disparu (la baisse de TVA ayant pris fin en janvier 2021).

L’Allemagne n’aime (vraiment) pas l’inflation, et s’inquiète

L’image qu’on a souvent de l’Allemagne, c’est l’image de la stabilité financière. Ainsi, l’Allemagne est « allergique » à l’inflation, note BFM Business. Le pays est inquiet face au taux d’inflation, qui devrait cependant dépasser un pic en 2022. L’inquiétude se fait aussi sentir sur les Unes des journaux, avec des titres comme « Quelle sera la valeur de mon argent à l’avenir? » ou « La vague arrive pour les consommateurs ».

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20