Marchés:
Chargement en cours…

SAMEDI 26 SEP

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

L’accès à Manhattan va devenir payant

Logo Business AM
Économie

04/04/2019 | Arnaud Lefebvre | 4 min de lecture

New York va installer un péage urbain à Manhattan d’ici deux ans, a annoncé Andrew Cuomo, gouverneur de l’Etat de New York. New York souhaite de cette manière lutter contre les embouteillages importants à Manhattan. Les recettes de ce péage serviront à la réparation et la rénovation des transports publics. Tous les détails concrets quant à la mise en oeuvre de la taxe n’ont pas encore été fournis.

Après avoir réfléchi à cette idée pendant plus d’une décennie, les autorités de l’Etat ont adopté un budget prévoyant la tarification de la congestion. New York devient la première ville des Etats-Unis à installer un péage urbain.

« Les frais s’appliqueront aux automobilistes qui se rendent dans les quartiers les plus fréquentés de Manhattan », expliquent les experts. « Au total, le péage pourrait rapporter jusqu’à 1 milliard de dollars par an. Cet argent serait ensuite utilisé pour investir dans la modernisation du métro. »

Lutte contre le changement climatique

La mesure peut non seulement aider à lutter contre les problèmes de circulation dans la région, mais peut également devenir un outil pour lutter contre le changement climatique.

Selon Charles Komanoff, responsable du Centre de la taxe sur le carbone, ce plan permettrait d’éliminer environ un million de tonnes de dioxyde de carbone par an.

Compte tenu du coût social du carbone, cela représente une économie d’environ 50 millions de dollars, a expliqué Komanoff. « C’est assez minuscule, mais les économies directes de carbone ne sont qu’une infirme partie de la gamme plus large d’avantages climatiques et autres liés à cette politique. Je pense qu’il s’agit d’une victoire extraordinaire dans la lutte pour la revitalisation des villes. »

L’argent recueilli servira à rénover le métro et à améliorer d’autres parties du système de transport en commun de New York. « Le système de transport de la métropole américaine n’est pas du tout adapté aux besoins actuels », soulignent les experts. Ces transports datent du 20ème siècle. Un service amélioré signifie que plus de personnes utiliseront les transports en commun, non seulement pour accéder à la ville, mais aussi pour la contourner.

Santé publique

L’amélioration des transports en commun fera également en sorte que moins de personnes décideront de quitter New York. En outre, davantage de personnes pourraient décider de s’y installer si la ville devenait plus vivable, estiment les experts.

Les New-Yorkais et les citadins en général ont une empreinte écologique inférieure à celle des populations des banlieues et des zones rurales en raison de l’accès plus facile aux transports en commun, de la proximité des emplois, des magasins et des loisirs.

De plus en plus de personnes adoptent un mode de vie sans voiture ou avec moins de voiture. Par conséquent, leurs émissions de carbone sont réduites. Le péage permettra également de faire payer les pollueurs qui causent un préjudice collectif, ont encore expliqué les experts.

En outre, le péage urbain devrait aider les travailleurs pauvres qui dépendent quotidiennement des transports en commun.

Une analyse réalisée en 2017 a montré que seulement 2% des travailleurs pauvres de New York voyagent en voiture des banlieues au centre-ville. 58% d’entre eux utilisent les transports en commun.

Enfin, selon Komanoff, cette nouvelle politique apportera vraisemblablement des avantages en termes de qualité de l’air. « Pour les communautés pauvres qui souffrent d’asthme et d’autres maladies liées à la qualité de l’air, cette mesure pourrait être avantageuse sur le plan de la santé. »


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    110.976
  • Nombre
    de décès
    9.969
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour
Logo Business AM

Business AM | Stocks