La politique peu orthodoxe d’Erdogan attire les investisseurs étrangers vers l’immobilier turc

Alors que l’inflation en Turquie fait chuter la valeur de la lire, le marché immobilier turc fait des affaires en or. Ce sont surtout les étrangers qui semblent profiter de la lire bon marché et se rendent en Turquie pour acheter une maison. C’est ce qu’écrit l’agence de presse Reuters.

La lire turque subit une inflation folle de 20 % et les investisseurs immobiliers étrangers ne sont que trop heureux de voir cela se produire. Le nombre de maisons turques que les courtiers ont vendues à des étrangers en novembre a augmenté de 50 %, avec une augmentation globale de 59 % des ventes immobilières en novembre par rapport à l’année précédente.

Protection contre l’inflation

« Les gens considèrent l’immobilier comme une protection contre l’inflation », a déclaré à Reuters le courtier immobilier Makbule Yonel Maya, de la banque d’investissement turque TSKB. En outre, le président Erdogan insiste sur un taux d’intérêt faible, malgré l’inflation élevée. Le faible taux d’intérêt rend plus attrayant le fait de contracter un prêt, ce qui constitue une incitation supplémentaire pour les investisseurs dans l’immobilier.

En novembre, près de 7.400 maisons ont été vendues à des étrangers, soit le nombre le plus élevé depuis 2013, date à laquelle l’Institut turc de la statistique a commencé à tenir compte de ces chiffres. Les plus gros acheteurs semblent être principalement des Irakiens, des Iraniens et des Russes et l’endroit le plus populaire pour acheter une propriété est Istanbul.

Politique peu orthodoxe d’Erdogan

La politique économique peu orthodoxe d’Erdogan est critiquée depuis longtemps par les économistes. Une réaction normale à la hausse des niveaux d’inflation serait de relever à nouveau les taux d’intérêt, mais Erdogan refuse de changer de cap et s’obstine à vouloir réduire les taux d’intérêt. En conséquence, de nombreux Turcs voient la valeur de leur argent diminuer considérablement chaque mois. Cela rend le pays d’autant plus attrayant pour les étrangers qui peuvent investir dans des biens immobiliers bon marché en Turquie avec leurs propres devises plus fortes.

L’achat de biens immobiliers turcs par des étrangers représenterait un total d’environ 8,5 milliards de dollars en devises étrangères. Cela signifie que l’économie turque est actuellement suspendue à une sérieuse bouée de sauvetage de l’argent étranger.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20