La police fédérale menace de faire grève: ‘Nous sommes trop peu protégés’

Isopix

Les syndicats de la police fédérale déposent un préavis de grève, écrit le journal De Tijd. Ils déplorent le manque de matériel de protection, notamment de masques buccaux supplémentaires.

Il s’agit plus précisément des syndicats de police SLFP, CSC et SNPS. Les masques buccaux sont la pomme de discorde, une fois n’est pas coutume. La police fédérale en manque, alors qu’ils sont vivement nécessaires. ‘Pour certaines missions, comme les contrôles aux frontières, le démantèlement de rassemblements où les gens crachent parfois ou lors d’interventions dans des situations familiales, nos policiers ne bénéficient vraiment pas d’une protection suffisante’, déclare Carlos Media de SNPS à De Tijd.

Le fait que les forces de police ne soient pas considérées comme une priorité est particulièrement préoccupant. Même après que la question ait été explicitement posée au Conseil de sécurité nationale, la réponse est restée la même: ‘non’. ‘Nous reconnaissons pleinement que les médecins et les infirmières en première ligne se battent dans cette crise. Mais dans l’arrière-garde se trouvent les policiers qui veillent au respect des mesures de coronavirus.’

Les syndicats de police espèrent que la consultation avec le ministre de l’intérieur Pieter De Crem (CD&V) sera désormais possible. En l’absence de mesures, les syndicats annoncent une grève qui prendra cours le 12 avril à minuit et se terminera une semaine plus tard.

Lire aussi: