La plupart des Japonais ne veulent pas des supporters étrangers aux Jeux olympiques de Tokyo

(James Matsumoto / SOPA Images/Sipa USA/Isopix)

La majorité de la population japonaise n’est pas enthousiaste à l’idée que des supporters étrangers assistent aux Jeux olympiques de Tokyo cet été, ressort-il d’un récent sondage. D’ici la fin du mois, on devrait savoir si ces derniers seront acceptés ou non dans le pays.

Quelque 77% des Japonais sont opposés à la venue de spectateurs étrangers aux Jeux de Tokyo, selon un sondage réalisé par le journal Yomiuri Shimbun. Et à peine 18% des répondants y sont favorables.

Un autre sondage, réalisé par l’agence de presse Kyodo en janvier, avait révélé qu’environ 80% de la population japonaise estimait que les Jeux devraient être annulés ou reportés. Dans le détail, un peu plus de 35% des personnes interrogées souhaitent une annulation, tandis que près de 45% se disaient favorables à un deuxième report. Pour rappel, les JO de Tokyo ont été reportés d’un an en raison de la pandémie de Covid-19 et sont désormais programmés du 23 juillet au 8 août 2021.

La semaine dernière, le journal Mainichi a affirmé, sur base de sources anonymes, que le gouvernement japonais n’avait pas l’intention d’autoriser les amateurs de sport étrangers à se rendre dans le pays cet été. Le gouvernement doit également examiner si les supporters seront autorisés dans les stades et si la capacité des arènes sera limitée. Le ministre Tamayo Marukawa a déclaré qu’une décision finale serait prise d’ici la fin de ce mois.

‘Priorité à la sécurité’

Seiko Hashimoto, la nouvelle présidente du comité d’organisation des Jeux olympiques de Tokyo, a souligné à la fin de la semaine dernière que la sécurité des citoyens japonais était prioritaire.

‘Nous devons réfléchir très attentivement aux variants du virus. La peur est toujours présente au sein de la population, et tant que ce sera le cas, nous devons travailler dur sur la sécurité’, a-t-elle déclaré. ‘Les fans des autres pays ainsi que ceux du Japon veulent vivre les Jeux de près, mais cela ne sera possible que si la sécurité est garantie.’

Lire aussi: