« La mise en œuvre du plan européen pour le climat coûtera des milliards » aux compagnies aériennes européennes

La totale mise en œuvre du plan « Fit for 55 » pour le climat de l’UE coûtera des milliards d’euros à Lufthansa. La maison-mère de la compagnie Brussels Airlines s’attend à un surcoût de 15 à 20 milliards d’euros d’ici 2035, a-t-elle annoncé mercredi dans une lettre ouverte.

D’ici 2030, Lufthansa prévoit un coût unilatéral de 7 milliards d’euros. La Commission européenne a imposé au secteur aérien une réduction plus rapide des émissions de CO2, avec une taxe européenne sur le kérosène, des quotas obligatoires pour les carburants verts et des échanges de quotas d’émission plus stricts. Mais pour l’industrie aéronautique européenne, cela signifie un désavantage concurrentiel par rapport aux compagnies situées en dehors de l’UE, prévient Lufthansa. Ces dernières pourraient décider de transporter des passagers européens vers leur destination finale via une escale en Turquie ou au Moyen-Orient, par exemple. « Les compagnies aériennes européennes ne peuvent pas être désavantagées par rapport à leurs concurrentes non européennes », a déclaré le CEO de Lufthansa Carsten Spohr. « Si les billets en Europe deviennent plus chers, les gens feront un détour par Istanbul ou Dubaï et l’Allemagne s’en trouvera affaiblie. »

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20