La hausse de la valeur du bitcoin profite au yuan numérique

La banque centrale chinoise est convaincue que la récente hausse du prix du bitcoin va stimuler la popularité du yuan (ou renminbi) numérique.

Le bitcoin a de nouveau le vent en poupe. Depuis le début de la semaine, la valeur de la cryptomonnaie a augmenté de 6,7% pour atteindre 59.500 dollars. Grâce à cela, elle flirte à nouveau avec un record. Celui-ci se situe pour l’instant à 61.300 dollars, une valeur atteinte le 13 mars dernier.

Intérêt pour la MNBC

Au vu de cette nouvelle et récente hausse, les investisseurs semblent lorgner à nouveau l’ensemble des cryptomonnaies. Selon Wang Xin, directeur de la recherche à la Banque populaire de Chine (PBOC), les récents booms du bitcoin alimentent également l’intérêt pour le yuan numérique, sur laquelle planche la Chine. L’intérêt du marché pour le yuan numérique est ‘très fort et tout le monde y prête une attention particulière’,, a-t-il déclaré.

L’attrait pour le yuan numérique est aussi lié au fait que de plus en plus de pays travaillent également sur une monnaie numérique, également connue sous le nom de MNBC (monnaie numérique de la banque centrale), d’après Wang Xin. Citons notamment la Banque centrale européenne (BCE), qui travaille sur un euro numérique. Dans une récente interview accordée à Bloomberg TV, Christine Lagarde, la présidente de la BCE, a déclaré qu’il faudrait encore quatre ans avant que l’euro numérique ne voie le jour. ‘Notre monnaie numérique doit être en parfait état. Nous le devons aux Européens’, a-t-elle déclaré.

Échanger des pièces numériques

La Chine semble avoir fait plus de progrès dans le développement de la monnaie numérique. Le pays a déjà lancé plusieurs projets pilotes via lesquels les habitants de certaines régions pouvaient gagner des yuans numériques à dépenser. Par exemple, pendant le Nouvel An chinois, la Chine a attribué par tirage au sort 1,5 million de dollars en pièces numériques pour 50.000 habitants.

Lors d’une conférence de presse, Wang Xin a indiqué que d’autres projets pilotes étaient en cours. ‘L’intention est de poursuivre les projets afin d’acquérir davantage d’expérience’, a-t-il affirmé.

Pourtant, les pièces numériques sur lesquelles travaillent différents pays ne sont pas comparables aux cryptomonnaies bien connues comme le bitcoin. Presque toutes les cryptomonnaies sont décentralisées. Cela signifie qu’il n’y a pas de régulateur central qui surveille le prix des pièces et peut intervenir lorsque les fluctuations sont trop importantes. Ce sera le cas avec les pièces numériques des banques centrales.

En outre, la majorité des cryptomonnaies fonctionnent sur une technologie appelée blockchain. À ce jour, on ne sait pas exactement quelle technologie la Chine, par exemple, utilisera.

Sur le même sujet:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20