La futuriste Space Force américaine fait ses débuts avec… un vieux missile des années 1970

Un missile ‘Minuteman III’ tiré depuis la base de Vandenberg, en Californie. – Isopix

La Space Force, nouvelle composante des forces armées américaines, a procédé mercredi à son premier lancement de missile, un exercice qui s’est bien déroulé. Cependant, celui-ci peut difficilement être qualifié d’aperçu sur la guerre du futur…

Si le nom du missile ‘Minuteman III’ tiré par la Space Force n’est pas inconnu, c’est tout simplement parce que le projectile existe depuis longtemps. Ce premier lancement réussi a donc une saveur plus nostalgique que futuriste, vu qu’il s’agit d’un ‘missile balistique intercontinental’ (ICBM), capable de transporter des ogives nucléaires, qui existe depuis les années 1970.

Intercontinental

Un ‘Minuteman III’ n’est cependant pas complètement inutile. Le lancement-test de ce mercredi prouve que les États-Unis ont encore la capacité de bombarder depuis leur sol pratiquement n’importe quel pays du monde. Le missile a en effet une portée de 13.000 kilomètres. Mais le ‘Minuteman III’ est en fin de vie.

D’ici 2029, le GBSD devrait être opérationnel. Le ‘Ground-Based Strategic Deterrent’ est un nouveau système de fusée doté d’une meilleure technologie de contrôle et qui pourra être utilisé jusqu’en 2070, affirme le gouvernement américain. En attendant, la Space Force devra se contenter d’un modèle des années 1970, remis au goût du jour.

Bien que le lancement ait été une réussite, le projet ne suscite pas un grand enthousiasme. Probablement parce que le résultat final est un peu décevant par rapport à ce qu’avait annoncé Donald Trump en grandes pompes.

‘Nouvelle zone de guerre’

Lors de l’annonce de la création de cette Space Force, le président américain avait déclaré que ‘l’espace est la dernière zone de guerre. Nous devons dissuader les agressions et revendiquer l’avantage ultime’. Ce faisant, Donald Trump visait à dominer l’espace et à montrer la supériorité des USA sur les autres nations. Reste à voir si cela sera possible avec du matériel datant des années 1970…

D’ailleurs, la Space Force n’est pour l’instant pas une branche propre de l’armée américaine puisqu’elle relève de l’US Air Force.

Source: BusinessAM
Lire plus
Marchés