La France interdit la vente de spray nasal ‘miracle’ contre le Covid-19

nasalspray
Isopix

L’agence française du médicament ANSM interdit la vente du spray nasal ‘miracle’ COV-Defense, qui, selon le fabricant, rendrait le coronavirus inactif à plus de 99 %.

L’agence des médicaments ‘n’a reçu aucune donnée de validation clinique démontrant l’efficacité et la sécurité du spray’. La société Pharma & Beauty-Centrepharma planifiait de vendre le spray à partir du 1er mars dans les pharmacies, et plus tard également en ligne.

Mais le régulateur en a décidé autrement. ‘La preuve de l’efficacité du spray, tout comme sa sécurité, sont nécessaires pour qu’un produit médical puisse être mis sur le marché’, explique-t-il. En outre, le fabricant ne pourra désormais plus faire de publicité pour le spray.

Actuellement, des expériences sur les sprays nasaux sont menées ailleurs en Europe dans le but de déterminer si le médicament est vraiment efficace.