La folle stratégie pour réinstaller Donald Trump à la Maison Blanche

Chez les partisans de l’ancien président américain, cette idée a fait son chemin. Même si elle parait réalisable sur le papier, ce n’est pas pour autant qu’elle est réaliste.

Donald Trump n’en démord pas : c’est lui qui aurait dû remporter l’élection présidentielle de novembre 2020, et pas Joe Biden. Une théorie du complot largement démentie par toutes les commissions de contrôle, mais qui reste très populaire chez les sympathisants de l’ancien président américain. Et certains réfléchissent sérieusement à une stratégie pour que Trump puisse effectuer le second mandat qu’on lui aurait volé.

Durant une interview publiée sur VRAinsider.com, une radio proche de l’extrême-droite américaine, le présentateur Wayne Allyn Root a suggéré à Trump de se présenter pour un siège à la Chambre des Représentants de l’Etat de Floride durant les élections de mi-mandat de 2022.

À partir de ce siège, Donald Trump pourrait briguer le poste de Président de la Chambre des Représentants, soit le troisième siège le plus important des États-Unis après le président et le vice-président. Wayne Allyn Root lui a démontré que, de là, il pourrait diriger une reprise en main du Congrès des États-Unis par les républicains, mais surtout lancer de procédures d’impeachment à la chaîne contre Joe Biden. Voire entamer une enquête judiciaire contre le président, et finalement le destituer. Pour se présenter à son tour pour la Maison Blanche en 2024. « Vous le balayeriez dans les deux ans à venir », a assuré le présentateur.

« Tout cela est risible »

Une stratégie complexe qui a éveillé l’intérêt de Donald Trump qui la trouve « très intéressante ». Le présentateur n’était d’ailleurs pas le premier à la suggérer. Steve Bannon, l’ancien directeur exécutif de la campagne présidentielle de Donald Trump, a évoqué un plan de reconquête similaire.

Mais selon l’écrivain et journaliste américain Michael Wolff, qui a sorti ce lundi son livre sur la question, « Landslide: The Final Days of the Trump Presidency« , Trump n’est pas suivi par grand monde dans son propre camp dans ce projet de reconquête méthodique: « Pour son équipe, tout cela est risible. Le poste de Président de la Chambre est un vrai métier, et Trump ne va pas commencer maintenant à travailler sérieusement, d’une manière ou d’une autre ». Voici presque une attaque directe sur la proportion très élevée de loisirs dans l’agenda de Trump quand il était président des États-Unis.

Trump a depuis lui-même démenti être intéressé par le poste de Président de la Chambre. Mais cette stratégie reste présente dans les esprits du Parti républicain, avec Trump comme fer-de-lance, ou avec quelqu’un d’autre aux réactions plus prévisibles. Dans tous les cas, il ne faut pas oublier que la Constitution américaine n’autorise que deux mandats à un président, et que Trump n’en a effectué qu’un. Il aurait techniquement le droit de se présenter à nouveau.

Pour aller plus loin :

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20