La Fed va relever ses taux, et les marchés plongent instantanément

C’était une annonce très attendue qu’a faite hier la Fed, la Réserve fédérale américaine. Celle-ci laisse entrevoir une première hausse des taux d’intérêt en mars prochain, après une période historiquement basse. Et les effets sur les marchés ne se sont pas fait attendre.

« Les indicateurs de l’activité économique et de l’emploi ont continué à s’améliorer. Les secteurs les plus touchés par la pandémie se sont améliorés au cours des derniers mois, mais sont encore affectés par la récente flambée des cas », a noté la Réserve fédérale dans un communiqué de presse publié hier. Ce changement de stratégie devrait commencer au mois de mars.

L’Asie sur la pente

Or l’effet de cette annonce a été quasiment immédiat sur les entreprises qui avaient largement profité de cette manne « d’argent pas cher ». En Asie, les marchés sont en berne : le Nikkei 225 japonais par exemple, accuse un gros tassement de 3,3% suite à l’annonce de la Fed. En Corée du Sud, l’indice de référence Kospi a chuté de 3,13 % et à Hong Kong, l’indice Hang Seng et l’indice Hang Seng Tech, axé sur les technologies, ont chuté de 2,56 % et 4,61 %, respectivement.

L’économie du Sud-est asiatique est d’ailleurs fortement marquée par les aléas des nouvelles technologies : les actions de Samsung Electronics ont chuté de 2,46 % après que l’entreprise a fait état d’un bond de 53 % de son bénéfice d’exploitation au quatrième trimestre 2021 par rapport à l’année précédente, mais il a reculé de 12 % par rapport aux trois mois précédents. Le grand fabricant de puces électroniques a déclaré qu’il s’attendait à ce que la demande de serveurs augmente en 2022, les entreprises augmentant leurs investissements dans les technologies informatiques, mais que les problèmes d’approvisionnement devraient persister.

L’Amérique vacille

Même son de cloche sur le Nouveau Monde : l’indice Dow Jones et le S&P 500 se retrouvent soudainement à la baisse. Les contrats à terme liés au Dow Jones ont effacé leurs gains antérieurs et ont perdu 398 points, soit 1,17 %. Les contrats à terme sur le S&P 500 et le Nasdaq 100 ont reculé de 1,35 % et 1,57 %, respectivement.

Certains investisseurs ont commencé à parier sur jusqu’à cinq hausses de taux cette année, suite à la conférence de presse de Powell. L’incertitude quant au calendrier et à l’ampleur des projets de resserrement de la politique monétaire de la Fed s’était accrue depuis la réunion de décembre, relève CNBC.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20