La deuxième dose du vaccin reportée pour les Belges? Voici ce qu’en dit Frank Vandenbroucke

Frank Vandenbroucke
Isopix

Plusieurs experts demandent avec insistance le report de l’administration de la deuxième dose du vaccin Pfizer contre le coronavirus. Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (sp.a), veut d’abord vérifier si cela est légalement et médicalement faisable.

L’un des partisans du report de l’administration de la deuxième injection de vaccin est le vaccinologue Pierre Van Damme. Il a déclaré dimanche soir dans ‘Het Journaal’ que l’on pourrait vacciner plus de personnes plus rapidement si la deuxième injection de vaccin était reportée. ‘De cette façon, nous pourrons atteindre plus rapidement une immunité de groupe’, a-t-il expliqué.

D’autres experts sont également convaincus qu’une seule injection de vaccin offre un degré élevé de protection, ce qui pourrait conduire à une immunité de groupe. Conséquence: de nouvelles mutations du virus seraient moins susceptibles de se produire. Selon les règles actuelles, la deuxième injection suivra la première de 21 jours.

Juridiquement et médicalement faisable ?

Dans une interview accordée à De Ochtend (Radio 1), Frank Vandenbroucke a annoncé qu’il avait demandé au groupe de travail sur les vaccins d’étudier la possibilité de reporter l’administration d’une deuxième dose de vaccin.

Selon ses propres termes, le ministre ne veut pas procéder à la hâte. ‘Nous avons préparé les premières vaccinations pendant des semaines et des semaines et nous avons travaillé très dur. Changer le calendrier de vaccination nécessite une réflexion, une analyse, une analyse juridique’, a-t-il déclaré lundi matin.

Le ministre de la Santé a également souligné que même s’il était bon d’un point de vue médical de reporter la deuxième injection de vaccin, c’est à l’Union européenne de décider sur le plan légal. ‘L’UE est le patron sur ce front. Il s’agit de la législation européenne, de la reconnaissance européenne et de l’approbation européenne’, explique le ministre. ‘L’approbation actuelle est basée sur le fait que le vaccin est administré en deux fois avec un intervalle de 21 jours’.

La campagne de vaccination a commencé ce lundi matin en Belgique. Josepha Delmotte, 102 ans, pensionnaire maison de la maison de repos ‘La Bonne Maison de Bouzanton’ à Mons, a été la première Wallonne à être vaccinée contre le Covid-19. Côté bruxellois, cet honneur a été réservé à Lucie Danjou , 101 ans, la plus ancienne résidente de la maison de repos de Notre-Dame de Stockel à Woluwe-Saint-Pierre.