La croissance française fait son meilleur résultat depuis plus de 50 ans

Le PIB français a connu un taux de croissance de 7%, sur l’année 2021. « La crise est effacée ».

« L’économie française dépasse désormais nettement son niveau d’avant crise sanitaire », analyse l’Insee, l’institut français des statistiques. Sur l’année 2021, le PIB a observé une croissance de 7%, ce qui est le meilleur taux depuis 52 ans. Il est également fortement en contraste avec celui de 2020, où la croissance avait chuté de 8%. La production totale progresse d’1,1 % par rapport au quatrième trimestre de 2019.

« Crise effacée », entonnent le ministre de l’Economie Bruno Le Maire sur France 2 et le directeur de l’Insee Jean-Luc Tavernier sur BFM Business.

L’impact de la crise sanitaire reste tout de même encore visible. La croissance est portée par la production de biens et de services, à hauteur de +7,4%, mais la production de biens est encore légèrement en dessous de son niveau de 2019. La consommation dans l’horeca et dans les services de transports est encore inférieure à son niveau de 2019, avec respectivement 1,8 et 15,9% (pour le quatrième trimestre). Mais au total, la consommation est à son niveau d’avant la crise.

Commerce extérieur

Au niveau du commerce extérieur, les choses se sont également accélérées au dernier trimestre. Les importations ont augmenté de 3,6%, et les exportations de 3,2% (par rapport au quatrième trimestre 2020). Le tourisme continue aussi sa reprise, avec +17,3% en exportations et +7,7% en importations. Le niveau annuel du commerce extérieur reste encore largement inférieur à 2019 : -8,5% pour les exportations et -5,5% pour les importations.

Investissement

L’investissement, quant à lui, dépasse le niveau de 2019. Ménages et entreprises confondus, il a augmenté de 11,6% par rapport à l’année passé. « Les investissements des entreprises ont été préservés, c’est assez inattendu », ajoute encore Jean-Luc Tavernier.

2022?

Pour 2022, le directeur voit Omicron, le déficit public et les difficultés de recrutement comme des craintes potentielles. Pour le gouvernement, la croissance sur l’année sera de 4%, pour la Banque de France que de 3,6%. L’Insee n’a pas encore donné son estimation pour l’année entière, mais prévoir une augmentation de 0,4% pour le premier trimestre, et 0,5% pour le deuxième, ce qui est un peu inférieur au quatrième trimestre 2021, avec ses 0,7%.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20