La crise est-elle finie? L’optimisme pour la croissance économique se répand dans toute l’Europe

Est-ce grâce aux chiffres prometteurs de l’épidémie de coronavirus, le retour du printemps ou l’ouverture des terrasses ? Dans tous les cas, les économistes s’étonnent du grand optimisme des consommateurs et des entreprises de la zone euro.

La crise du coronavirus touche à sa fin, en tout cas si on en croit l’indicateur de confiance des consommateurs publié ce jeudi par la Commission européenne. Cet indicateur pour les 27 pays membres de l’UE est revenu à son niveau prépandémique. Dans la zone euro (19 États membres), la confiance des consommateurs est même un peu plus élevée qu’avant la crise. Le baromètre de confiance est réalisé sur base d’enquêtes mensuelles dans les différents pays. Partout en Europe, les familles attendent avec impatience un avenir économique radieux.

Effet terrasse

En Belgique également, l’enquête montre un optimisme toujours plus grand. Le baromètre belge a en effet enregistré sa plus forte croissance pour un mois de mai, selon la Banque Nationale. ‘La reprise remarquable de la confiance des consommateurs est due au regain d’optimisme quant à l’évolution du chômage pour les 12 prochains mois et, dans une moindre mesure, aux meilleures perspectives de la situation économique générale en Belgique’, souligne l’institution.

L’enquête belge a été menée du 3 au 17 mai. ‘La confiance avait déjà été rétablie avant l’annonce – le 11 mai – des mesures d’assouplissement pour l’été’, note la BNB. Le 8 mai, en plein milieu de cette enquête, les terrasses rouvraient.

L’importance de la réouverture des terrasses s’est très bien vue en France ce mercredi. Le 19 mai, cet assouplissement conduit à des scènes euphoriques à Paris et dans d’autres villes. Le président français Emmanuel Macron espère d’ailleurs gagner des points grâce à cette mesure, un an avant les élections présidentielles.

La vie des affaires renaît

Et les consommateurs ne sont pas les seuls à être soulagés. L’activité économique de la zone euro se redresse également fortement, selon les indicateurs publiés vendredi par l’agence Markit, qui s’appuient sur les retours des chefs d’entreprise. C’est la plus forte croissance jamais vue en 15 ans. L’indicateur est passé de 53,8 en avril à 56,9 en mai. Un nombre supérieur à 50 indique une croissance économique, tandis qu’une valeur inférieure à 50 indique une contraction économique.

‘Les nouvelles données suggèrent que la phase initiale de la reprise pourrait être plus forte que prévu’, conclut Oxford Economics. La croissance économique de la zone euro pourrait donc s’avérer plus importante au deuxième trimestre (avril-juin) que les économistes le prévoyaient.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés