La Chine veut (encore) mieux contrôler les finances des géants de la tech: une nouvelle volée de mesures arrive

La Chine veut imposer de nouvelles mesures à ses géants du numérique, et garder un oeil sur ses investissements et financements. A l’heure où, en parallèle, elle accuse les promoteurs immobiliers d’avoir pris des prêts de manière démesurée, commence-t-elle à craindre pour son économie? Pourtant, en même temps qu’elle impose des mesures à la tech, elle veut en faire une prochaine pièce maîtresse de son PIB.

La Chine continue sur sa lancée de 2021, et veut imposer de nouvelles réglementations aux géants numériques. Un texte est en préparation, révèle Reuters. Il voudrait que « l’oeil de Pékin » revoit toutes les copies des entreprises numériques qui prévoient d’investir ou qui veulent lancer des levées de fonds. Elles auront alors besoin de son autorisation.

Des sources proches du dossier indiquent que la mesure, élaborée par la Cyberspace Administration of China, comptera pour toutes les entreprises qui ont plus de 100 millions d’utilisateurs, et plus de 10 milliards de yuans de revenus (environ un milliard et demi d’euros). Elle s’appliquera également aux entreprises dans des secteurs inscrits sur des « listes négatives » de la Commission nationale du développement et des réformes.

La Chine prend de plus en plus de mesures restrictives vis-à-vis de la tech. En 2021 déjà, elle en avait imposé plusieurs, allant du temps d’écran autorisé pour les jeunes à la gestion et au partage de données.

Ici, concernant les financement, il y a comme un air de la crise d’Evergrande. De plus en plus de promoteurs immobiliers commencent à avoir des soucis à gérer leurs dettes, et la Chine trouve qu’ils ont pris trop de prêts, de manière souvent décrite comme sauvage et irresponsable. La volonté de garder un oeil sur les levées de fonds, dans un autre secteur certes, pourrait être un signe que la Chine commence à craindre les effets des levées de fonds « sauvages » sur son économie.

Augmenter la part de la tech dans le PIB

D’ici 2025, la Chine veut que la technologie fasse 10% de son PIB. Même si la Chine impose des mesures à tour de bras depuis des mois, la technologie est en réalité un secteur que Pékin apprécie par-dessus tout. Le pays est en avance sur beaucoup d’autres à ce niveau et compte bien le rester. La Chine veut d’ailleurs aller encore plus loin et devenir incontournable dans de nombreux domaines, dont celui des semi-conducteurs et de l’intelligence artificielle, écrivions-nous hier.

Garder un oeil sur les agissement financiers des entreprises, serait-ce alors la stratégie de la Chine pour imposer sa vision de la bonne gouvernance, pour maintenir son souhait de « stabilité« , et mener à bien son objectif ? L’avenir nous dira si la balance pourra s’opérer… et si elle sera efficace.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20