La Chine détruit l’argent des zones infectées par le coronavirus

La Banque centrale chinoise a annoncé qu’elle allait détruire l’argent des hôpitaux, des bus et des marchés dans les régions touchées par le Covid-19, relaie l’agence de presse chinoise Caixin ce lundi.

Par cette mesure, les autorités chinoises espèrent parvenir à endiguer la propagation du virus. Selon le vice-gouverneur de la Banque centrale, 600 milliards de yuans (79 milliards d’euros) se sont répandus à travers la Chine depuis le 17 janvier, date de la découverte du virus. Sur ce montant, 4 milliards sont allés à Wuhan, l’épicentre de la maladie.

La Banque centrale a déjà retiré de la circulation l’argent qui présentait un risque élevé d’infection. Les banques sont désormais priées de mettre de côté tous les billets provenant de zones infectées, de les nettoyer et de les remettre à la Banque centrale. Celle-ci se chargera de les détruire ou de les désinfecter à coup de températures élevées et d’ultraviolets. L’argent désinfecté sera ensuite stocké pendant 14 jours avant d’être remis en circulation.

Microbes

Les clients des magasins se verront également demander d’où provient leur argent, même si ‘cela va être très difficile à mettre en œuvre’, admet un cadre supérieur de la Banque centrale.

La mesure n’aura néanmoins pas d’impact sur la masse monétaire du pays. Les banques centrales détruisent très régulièrement de l’argent afin de maintenir les stocks à l’équilibre avec les billets nouvellement injectés.

La destruction de l’argent est un moyen très efficace de garder les maladies sous contrôle. Le papier-monnaie contient en effet plus de microbes qu’une cuvette de toilette…

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20