La Belgique décroche un troisième « trois étoiles » Michelin, et perd un « deux étoiles » emblématique

Le prestigieux Guide Michelin a annoncé ce lundi les nouvelles têtes étoilées. La Belgique gagne un troisième « troix étoiles », trois « deux étoiles » (en en perdant un), et 14 nouveaux « une étoile ». La Wallonie se distingue avec la seule étoile verte de cette année, et le Prix du Sommelier.

Un triplé pour le nord du pays. Le restaurant « Boury », situé à Roulers, obtient une troisième étoile dans le prestigieux Guide Michelin, et rejoint le club très select de la plus haute distinction possible, constitué du « Hof van Cleve » (Kruishoutem, Flandre-Orientale) et du « Zilte » (Anvers), annonce le guide. Le restaurant dirigé par le chef Tim Boury avait obtenu la deuxième étoile en 2018.

« Les créations méticuleuses du chef Boury allient profondeur classique et verve créative et font de cet établissement un exemple de gastronomie contemporaine. Passé maître dans la mise en valeur de produits de luxe, le chef imagine également des assiettes complexes, où jeux de saveurs et textures, précision des assaisonnements ou encore originalité des sauces tutoient la perfection », peut-on lire.

Trois deuxième étoiles, et une qui est retirée

Le guide donne également trois deuxièmes étoiles à des restaurants belges. Il s’agit du « Hertog Jan » à Anvers (situé dans l’hôtel de luxe Botanic Sanctuary), de la « Villa Lorraine » à Bruxelles et de « Colette – De Vijvers » à Averbode, dans le Brabant Flamand.

Ailleurs à Bruxelles, le restaurant « Comme chez soi » se voit retirer une étoile, et n’en détient désormais plus qu’une. L’établissement emblématique a été fondé en 1926, sous le nom de « Chez Georges », et a obtenu sa troisième étoile en 1979. Plus haute distinction qu’il a perdue en 2007, rappelle la VRT.

16 premières étoiles, et une étoile verte

Le fameux guide rouge offre également 14 premières étoiles aux établissements belges et deux luxembourgeois (le Grand-Duché faisant partie de la même édition du guide). Anvers figure en tête de cette nouvelle cuvée, avec trois restaurants. Avec les distinctions de « DIM Dining », « Fine Fleur » et « Nebo », « la ville d’Anvers démontre à quel point elle demeure une destination incontournable pour les gourmets », indique le Guide Michelin.

D’autres restaurants faisant leur entrée dans le classement sont :

  • « Rebelle » à Marke près de Courtrai
  • « Hert » à Turnhout
  • « Tinèlle » à Malines
  • « Vintage » à Kontich (qui remporte également le Prix du Jeune Chef)
  • « In den Hert » à Wannegem-Lede
  • « Sense » à Waasmunster
  • « Fleur de Lin » à Zele
  • « Aurum by Gary Kirchens » à Ordingen
  • « ¡Toma! » à Liège
  • « Arden » à Villers-sur-Lesse
  • « Quai n°4 » à Ath
  • « Ryodo » et « La Villa de Camille et Julien » à Luxembourg-Ville

Le Liégeois « ¡Toma! » obtient également la distinction « Etoile verte ». Cette catégorie a été introduite en 2021, où 10 établissements l’avaient obtenue, contre un seul cette année. Le titre se base sur « leurs engagements et leur philosophie remarquables en faveur d’une gastronomie plus durable ». Maxime Sanzot, de « Racines » à Floreffe, obtient le Prix du Sommelier – voilà deux points forts dont la Wallonie pourra se vanter.

Dans la nouvelle édition du guide figurent également 24 nouveaux restaurants dotés de la distinction « Bib gourmand », une classification qui garantit un « excellent rapport qualité-prix ». Parmi les nouvelles adresses, les gourmets en quête d’exotisme pourront se régaler des saveurs grecques proposées par « Strofilia » à Bruxelles, des préparations italiennes chez « Fico » à Ixelles, à la « Bottega Vannini » à Woluwe-Saint-Pierre ou encore à « la cantinetta » à Grivegnée. Chez « Maïnoï », à Braine-l’Alleud, les assiettes font honneur à la cuisine thaïlandaise tandis qu’à « La Fermette des Pins », à Buvrinnes, l’accent est mis sur des saveurs plus traditionnelles servies dans un cadre champêtre », peut-on lire.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20