La bataille éternelle entre l’or et le bitcoin: le métal précieux est-il en train de mener d’une longueur?

Dans un contexte d’inflation et de hausse des taux d’intérêt, voire de tensions géopolitiques, l’or a toujours été une assurance. En ce début d’année, cette tendance semble se confirmer à nouveau.

Autant les marchés boursiers que les cryptomonnaies connaissent des baisses en ce début d’année. L’or, contrairement, reste assez stable, et gravite autour des 1.800 dollars. Depuis trois mois, le métal précieux est même en augmentation.

En août 2020, l’or avait atteint un sommet historique de 2.034 dollars l’once. Et selon des experts cités par CNN, l’or est dans un moment où il pourrait remonter la pente. D’un côté, le marché boursier est assez volatile et devrait l’être encore plus cette année, ce qui nuit particulièrement aux actions « mème », et aux cours des cryptomonnaies également. Et d’un autre côté, l’or est toujours vu comme une couverture contre l’inflation et les taux d’intérêt, car il s’agit d’une denrée rare et tangible, qui devrait garder sa valeur dans ce contexte.

« Les cryptos sont une boisson énergisante »

« Les cryptomonnaies ont volé tout l’oxygène de l’or l’année dernière, et les gens investissent dans les cryptomonnaies pour les mêmes raisons que l’or », analyse Robert Minter, directeur des stratégies d’investissement auprès de abrdn. Il entend par là que les enthousiastes des cryptomonnaies les voyaient justement comme une couverture contre l’inflation.

Mais selon lui, cette vision des choses est en train de changer. « Les investisseurs commencent à réaliser que le bitcoin est un actif plus risqué. C’est moins un outil de diversification de portefeuille et plus une boisson énergisante », dit Minter à propos de la hausse puis de la baisse fulgurantes du bitcoin depuis plusieurs mois.

Cours du bitcoin sur un an, en dollars. copyright : Business AM

Nouveau record en 2022?

« Les personnes ont recours à l’or car elles sont à la recherche de couvertures contre l’inflation. L’or et les mines d’or ont bien résisté », analyse Lauren Goodwin, économiste de New York Life Investments. « Ils pourraient remonter en raison des inquiétudes concernant l’inflation. L’or devrait faire partie d’un portefeuille diversifié. »

C’est que des mineurs d’or comme Newmont et Barrick Gold voient le cours de leur action rester relativement plat, à l’image de celui de l’or.

Selon des experts, l’or devrait monter en puissance et dépasser un nouveau record cette année, surtout si les craintes autour des hausses des taux d’intérêt persistent, et si la tension entre la Russie et l’Ukraine reste, continuant à alimenter des inquiétudes quant au prix du pétrole. L’or pourrait alors monter jusqu’à 2.120 dollars l’once, estime André Christl, CEO de Heraeus Precious Metals.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20