Kinepolis: ‘Notre groupe sera en mesure de faire face à l’impact du coronavirus pendant longtemps encore’

Een bioscoopzaal. - Kinepolis
Kinepolis

Le groupe Kinepolis a vu le nombre de visiteurs dans ses complexes de cinéma reculer de plus de moitié au premier semestre, par rapport à la même période de 2019, à 8,1 millions de visiteurs (-54,1%), a-t-il annoncé jeudi.

Les produits totaux ont chuté de 52,7%, à 112,6 millions d’euros, alors que l’ebitda ajusté est en diminution de 76,6%, pour atteindre 16,4 millions d’euros. In fine, Kinepolis essuie une perte nette de 29,7 millions d’euros au premier semestre.

Le groupe, dont les résultats étaient en hausse jusqu’à l’apparition de la pandémie de Covid-19, qui l’a contraint à fermer ses cinémas à la mi-mars, a pris différentes mesures pour limiter sa consommation de cash (pas de dividendes, négociations avec des fournisseurs, reports d’investissements…).

‘Compte tenu des circonstances exceptionnellement difficiles, nous continuerons à suivre de près la situation de trésorerie de notre entreprise et la maîtrise des coûts qui y est associée évolue comme prévu. En d’autres termes, notre groupe sera en mesure de faire face à l’impact du coronavirus pendant longtemps encore’, souligne le CEO de Kinepolis, Eddy Duquenne.

Durant le mois de juin, les cinémas ont prudemment rouvert dans plusieurs pays (Pays-Bas, Suisse, Luxembourg, France, Espagne et une partie du Canada). Mais vu le manque de nouveau contenu cinématographique et les mesures Sanitaires toujours en place, Kinepolis indique recevoir cet été ‘un nombre de visiteurs assez limité’.

L’effet du port du masque obligatoire

L’obligation du port du masque dans les salles de cinéma durant la projection des films en Belgique a eu et a « un impact très très important » sur la fréquentation des complexes du groupe Kinepolis, a reconnu jeudi son CEO Eddy Duquenne lors de la présentation des résultats annuels de l’entreprise.

« Nous avons observé une grande différence entre la période où il n’était pas obligatoire et celle où il l’est. Le chiffre d’affaires a ainsi baissé, selon nos estimations, de 35 à 40% », déplore le patron. La situation actuelle n’est pas rentable, insiste-t-il.

Le CEO espérait une décision favorable du Conseil national de sécurité, qui a finalement décidé d’élargir la capacité d’accueil des salles à 200 personnes, sans s’exprimer spécifiquement sur le port du masque.

On comprend donc que le port du masque obligatoire dans les cinémas est maintenu.