Marchés:
Chargement en cours…

JEUDI 26 NOV

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Joe Biden peut-il inverser la tendance dans la perspective d’un accord sur le Brexit ?

Logo Business AM
Politique

09/11/2020 | Redactie | 5 min de lecture

Joe Biden. Foto: Isopix

La date limite informelle pour les négociations commerciales avec le Royaume-Uni est fixée à la mi-novembre. Ce qui jusqu’ici semblait être un échec peut encore devenir une réalité maintenant que le candidat démocrate à la présidence, Joe Biden, a remporté l’élection présidentielle américaine.

La date (informelle) fixée pour l’accord sur le Brexit entre l’Union européenne et le Royaume-Uni est maintenant très proche. Les négociateurs espèrent s’entendre sur un accord commercial avec Boris Johnson, le Premier ministre du Royaume-Uni, d’ici la fin de la semaine.

Si aucun accord n’est conclu d’ici là, il sera très difficile de coucher sur papier tous les détails des négociations d’ici la fin de l’année. En tout état de cause, le Royaume-Uni quittera l’Union européenne le 1er janvier 2021. Et sans accord, la rupture sera brutale.

Les racines irlandaises de Biden

Tout indique que ce sera encore une semaine très difficile pour les négociateurs. Le représentant de l’UE, Michel Barnier, par exemple, a déclaré mercredi dernier qu’il ne savait pas si un accord pourrait être conclu fin de semaine. Trois points divergent encore dans le cadre de cet accord: la pêche, la concurrence loyale et le règlement des différends.

Les rumeurs laissent entendre que les Britanniques ont essayé de gagner du temps ces dernières semaines en raison de l’élection présidentielle américaine. Les deux candidats à la présidence avaient un point de vue complètement différent sur la manière dont le Brexit devait se dérouler.

Avec Biden comme président élu, la voie semble toute tracée pour conclure un accord de rupture. Le démocrate s’est peut-être toujours opposé à un Brexit, mais en raison de ses racines irlandaises, il suit de près l’évolution de la situation. De plus, il n’a aucun lien avec le Premier ministre britannique Boris Johnson, contrairement à Donald Trump.

L’effet Biden

Le ministre irlandais des Affaires étrangères, Simon Coveney, parle lui d’un ‘effet Biden’. ‘Sa victoire peut certainement faire la différence. Biden a toujours été un ami fidèle de l’Irlande’, a-t-il déclaré. 

Le ministre mentionne également la relation étroite entre Donald Trump et Boris Johnson. Ils ont régulièrement parlé d’un accord commercial accéléré entre les États-Unis et le Royaume-Uni. Maintenant que Biden est aux commandes, ces pourparlers seront beaucoup plus lents car il est attentif aux conséquences d’un ‘Brexit pour l’Irlande’. Si les frontières entre l’Irlande et l’Irlande du Nord sont fermées, il est à craindre que les tensions entre les deux pays ne s’accentuent à nouveau.

En septembre, Nancy Pelosi, collègue de parti et présidente de la Chambre des représentants, a déclaré qu’il ne pourrait y avoir d’accord commercial entre les États-Unis et le Royaume-Uni si l’accord du Vendredi Saint (l’accord de paix entre l’Irlande et l’Irlande du Nord) n’était pas respecté.

Le Sénat à la majorité

Si les démocrates ont une majorité au Sénat, ils auront le pouvoir de bloquer un accord commercial avec le Royaume-Uni. Pour l’instant, tous les votes n’ont pas été comptabilisés pour le Sénat. En Géorgie, les citoyens devront à nouveau voter pour le Sénat en janvier car aucun des candidats n’a obtenu plus de 50 % des voix. Actuellement, les démocrates et les républicains disposent de 48 sièges.

Quoi qu’il en soit, la victoire de Biden aux élections semble être une solution de facilité maintenant que Boris Johnson a perdu son ‘ami fidèle’ de la Maison-Blanche.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    59.750.988
  • Nombre
    de décès
    1.409.160
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    561.803
  • Nombre
    de décès
    15.938
Logo Business AM

Business AM | Stocks