« Je ne peux pas voter pour ça »: Coup dur pour le plan de relance de 2.000 milliards de Joe Biden

Dans un « revirement inexplicable et soudain », selon la Maison-Blanche, le sénateur démocrate de Virginie-Occidentale Joe Manchin a déclaré qu’il ne soutiendrait pas le gigantesque plan de réformes sociales de Joe Biden. De quoi mettre en péril son entrée en vigueur.

Coup de théâtre pour le plan « Build Back Better » (Reconstruire en mieux) porté par le président Biden. Après plusieurs mois de négociations et de discussions, l’élu démocrate Joe Manchin a annoncé sur la chaine Fox News qu’il ne voterait pas en faveur de ce plan gigantesque de près de 2.000 milliards de dollars.

En cause, l’inflation

« Je ne peux pas aller plus loin », a-t-il indiqué sur la chaine de télévision américaine. « Je ne peux pas voter pour ça », a poursuivi le sénateur démocrate qui, depuis des semaines, était l’un des principaux obstacles au programme de réformes sociales (baisse des coûts de la garde d’enfants et des médicaments) et écologiques défendu par le président Biden.

Il a justifié sa décision – qualifiée de « revirement inexplicable et soudain » par la Maison-Blanche – en invoquant plusieurs facteurs, dont l’inflation persistante, la croissance de la dette américaine, ainsi que le variant omicron. « J’ai fait tout ce qu’il était possible de faire, mais je ne peux pas l’appuyer. C’est non », a-t-il ajouté sur la Fox.

Revirement qui ne passe pas

Les propos du sénateur Manchin n’ont pas manqué de faire réagir la Maison-Blanche qui assure qu’ils sont en contradiction avec ce qu’il avait préalablement indiqué au président Biden, mais aussi avec ses propres déclarations publiques.

« Si ses commentaires sur Fox et son communiqué indiquent la fin de ces tentatives [de parvenir à une entente], alors ils représentent un revirement soudain et inexplicable de sa position et une violation de ses engagements envers le président », a déclaré la porte-parole de l’exécutif, Jen Psaki.

« Nous continuerons de discuter avec lui afin de voir s’il inversera encore une fois sa décision d’être fidèle à ses engagements antérieurs », a-t-elle conclu.

Un plan titanesque retardé

Depuis des mois, Joe Biden se heurte à des avis mitigés voire totalement opposés à son plan de réformes sociales et écologiques. Les négociations furent difficiles, notamment au sein de son propre parti. Joe Biden ne s’attendait pas à ce que cela prenne autant de temps. Les discussions autour de ce projet de loi particulièrement ambitieux se poursuivront début 2022. Reste à voir si elles aboutiront effectivement à un vote en sa faveur.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20