Jack Dorsey: « Je suis désormais officiellement banni du Web 3.0 »

Les commentaires critiques du fondateur de Twitter, Jack Dorsey, sur le Web 3.0 ne sont pas du goût de tous. Le célèbre capital-risqueur Marc Andreessen a bloqué Dorsey après quelques tweets sur la nouvelle révolution Internet. « Je suis maintenant officiellement banni du Web 3.0 », a écrit le Dorsey dans un tweet sarcastique.

Dorsey n’est pas un grand fan de la 3.0. Il s’est montré très critique à l’égard de la nouvelle révolution Internet dans plusieurs tweets. Web3 (ou web 3.0) est le terme vague désignant une technologie décentralisée basée sur la blockchain, destinée à remplacer « l’internet tel que nous le connaissons ».

Critique du Web 3.0

« Vous ne possédez pas ‘web3′ », a-t-il tweeté en début de semaine. « Les VCs (capital-risqueurs, ndlr) et leurs LPs (investisseurs, ndlr) le font. Cela n’échappera jamais à leurs motivations. Il s’agit en fin de compte d’une entité centralisée avec une étiquette différente. Sachez dans quoi vous vous engagez. »

Il est vite apparu que tout le monde n’était pas d’accord avec ces commentaires. Il s’en est suivi un débat sur Twitter auquel ont participé des personnalités de premier plan, dont Elon Musk, le patron de Tesla.

Bloqué sur Twitter

Certaines personnes sont allées plus loin et ont bloqué Dorsey sur la plateforme de médias sociaux. Le capital-risqueur Andreessen est l’un d’entre eux. Dorsey l’a fait savoir via twitter. « Je suis maintenant officiellement banni du Web 3.0 », a-t-il écrit dans une capture d’écran.

Andreessen, qui a gagné des milliards grâce à ses premiers investissements dans des sociétés comme Facebook, a soutenu un certain nombre de sociétés travaillant sur des technologies qui pourraient un jour constituer la base du Web 3.0. Il a également cofondé Netscape avec Eric Bina.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20