Les États-Unis mettent en garde : l’Iran veut vendre des centaines de drones militaires à la Russie

Jake Sullivan, conseiller en matière de sécurité du président américain Joe Biden, a déclaré que l’Iran souhaitait fournir des centaines de drones à la Russie. La république islamique se préparerait également à former les troupes russes à l’utilisation de ces armes de guerre en Ukraine.

Le chef de la sécurité a déclaré qu’il n’était pas clair à ce stade si la Russie avait déjà reçu les drones. Ceux-ci seraient désespérément nécessaires pour poursuivre l’invasion de l’Ukraine : selon Sullivan, la guerre commence à coûter un lourd tribut au stock d’armes de la Russie.

« Les troupes russes perdent des drones en grand nombre », a confirmé à Politico Michael Kofman, directeur du programme de recherche « Russia Studies » au Centre américain d’analyse navale (CNA). Le pays lui-même ne disposerait pas encore d’une capacité de production suffisante pour produire des drones armés. « C’est un domaine dans lequel l’Iran a plus de capacités« , a-t-il déclaré.

La Russie se désespère

Selon Kofman, les troupes russes pourraient bientôt être formées à l’utilisation des drones, mais sans connaissance précise du type exact d’appareil, il est difficile d’établir un calendrier à ce sujet. Selon Sullivan, la formation pourrait toutefois commencer dès le mois de juillet.

Le fait que la Russie veuille acheter des drones iraniens est un signe que la situation militaire du pays devient désespérée, selon une source américaine anonyme connaissant la situation, rapporte Politico. Cette source a également confirmé que le nombre de drones est « substantiel », mais elle n’a pas voulu donner de détails spécifiques afin de s’assurer que les informations ne soient pas utilisées à mauvais escient.

Biden en visite en Israël et en Arabie saoudite

La nouvelle va sans aucun doute jeter une ombre sur la visite d’État du président Joe Biden en Israël et en Arabie saoudite prévue cette semaine. Après tout, Israël considère l’Iran comme la plus grande menace dans la région, ce pays assurant régulièrement de son intention de rayer l’État hébreu de la surface de la terre.

Les drones iraniens ont également été utilisés contre l’Arabie saoudite auparavant : les Houthis, un groupe rebelle d’origine chiite du Yémen voisin, les ont utilisés pour mener des attaques sur le territoire saoudien. La vente de ces drones à la Russie provoquera donc sans aucun doute la consternation de l’Arabie saoudite et d’Israël.

MB

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20