IPM en bonne voie de racheter L’Avenir, Moustique et Télépocket

L'action au civil a pour but le remboursement des sommes reçues par les ex-managers de Nethys.
Isopix

Le conseil d’administration de Nethys propose de retenir l’offre d’IPM pour le rachat de L’Avenir, Moustique et Télépocket, a-t-il annoncé ce jeudi par communiqué.

Nethys a lancé au début d’année la procédure de vente de L’Avenir (Editions de L’Avenir SA), de ‘Proximag’ (L’Avenir Advertising SA), de Moustique et Télépocket (L’Avenir Hebdo SA). À l’issue d’une première sélection, quatre candidats avaient été retenus pour poursuivre les négociations: Fidelium Partners pour l’ensemble des titres, IPM Group pour L’Avenir, Moustique et Télépocket, le groupe Rossel pour Proximag et, enfin, Roularta Media Group pour Moustique et Télépocket.

Encore trois accords

Ce jeudi, le conseil d’administration de Nethys a proposé de retenir l’offre formulée par IPM Group pour le rachat de L’Avenir, Moustique et Télépocket, ‘qui permettrait d’adosser ces deux titres à un partenaire industriel capable de garantir leur futur en soutenant leurs projets stratégiques’.

Pour être définitif, cet accord devra toutefois encore obtenir le feu vert d’Enodia, du ministre régional de tutelle (Pierre-Yves Dermagne) et de l’Autorité belge de la concurrence.

Lire aussi: