Inutile la règle de 1,5 mètre en intérieur? Cette étude du MIT l’affirme

Coronavirus afstand houden
Shutterstock

Pourtant largement utilisée, la règle de 1,5 mètre de distanciation sociale ne contribuerait guère à prévenir la propagation du coronavirus à l’intérieur des bâtiments, concluent des chercheurs du célèbre Massachusetts Institute of Technology (MIT). Selon eux, il est beaucoup plus important de prêter attention à la ventilation et à l’occupation de la pièce.

Depuis plus d’un an, il nous est conseillé de toujours nous tenir à un mètre cinquante des autres. Cette distance est censée permettre de diminuer les risques de propagation du coronavirus. Des règles du même genre s’appliquent également dans d’autres pays, même si elles ne sont pas identiques partout. Dans le sud de l’Europe par exemple, la distance d‘un mètre est plus courante, tandis qu’aux États-Unis, on conseille 1,8 mètre (6 pieds), et même deux au Royaume-Uni.

Toutefois, une nouvelle étude menée par des chercheurs du MIT montre que ces règles de distance seraient inutiles. Selon les scientifiques, elles sont fondées sur une compréhension dépassée de la manière dont le coronavirus se déplace dans les espaces clos. Ils ont publié leurs conclusions dans la revue scientifique PNAS.

Aérosols

Au début de la pandémie, on supposait que le virus ne pouvait se propager que par des gouttelettes relativement lourdes. Mais depuis lors, il a été prouvé qu’il était également capable de se propager sous forme d’aérosols. Ces derniers sont beaucoup plus légers et restent donc bien plus longtemps en suspension dans l’air, ce qui leur permet de se propager davantage.

‘La distance n’aide pas tellement, et elle donne également un faux sentiment de sécurité. À 1,8 mètre, vous êtes autant en sécurité qu’à 18 mètres si vous êtes à l’intérieur. Tout le monde dans cet espace prend en fait le même risque’, a déclaré à CNBC Martin Bazant, professeur de mathématiques appliquées au MIT.

Nouvelle formule

Mais les chercheurs ont également trouvé d’autres facteurs qui, selon eux, sont beaucoup plus importants que la distance à respecter. Dans un environnement calme, où les gens sont assis sans bouger, les aérosols tomberont lentement sur le sol. Mais dans un lieu où les gens parlent, mangent et éternuent, ils peuvent rester longtemps en suspension dans l’air et se répandre dans toute la pièce. Cet effet peut être contré par une bonne ventilation.

Les scientifiques du MIT ont intégré toutes leurs découvertes dans une formule qu’ils ont mise en ligne. Grâce à celle-ci, vous pouvez entrer la situation exacte d’un certain espace intérieur pour savoir pendant combien de temps il est sûr.

Extérieur

Martin Bazant a également évoqué la règle de la distanciation sociale en extérieur. Selon lui, il n’est souvent pas nécessaire de devoir garder une certaine distance, car l’air est de toute façon rapidement évacué. Le chercheur affirme même se sentir en sécurité à l’extérieur et sans masque, à une distance d’à peine un mètre, si l’environnement n’est pas trop bondé.

Pour aller plus loin: