IceWind, la start-up islandaise qui veut dompter les vents extrêmes

IceWind

L’entreprise islandaise IceWind a développé des éoliennes conçues pour résister aux conditions climatiques extrêmes du Grand Nord et être installées dans les endroits les plus reculés.

Vents violents, températures extrêmes, isolement… Le Grand Nord est un environnement particulièrement rude. C’est vrai pour les hommes, mais également pour les installations. Ce qui limite notamment le développement des éoliennes dans ces régions. C’est pourquoi IceWind a décidé de mettre au point des turbines capables de résister à pareilles conditions.

Son principe? Des éoliennes dotées d’un axe de rotation vertical, et non horizontal. Si la technologie n’est pas neuve, IceWind l’a adaptée pour résister au climat nordique.

Points forts

Sur son site, la jeune entreprise islandaise met en avant les trois points forts de ses installations:

  • Un faible coût de fonctionnement: l’entreprise promet une maintenance réduite au minimum, voire nulle, pendant plus de 20 ans. Un aspect crucial lorsqu’il s’agit d’installations situées dans des zones reculées et/ou difficiles d’accès.
  • Une forte adaptabilité aux vents: les turbines fonctionnent à partir de 2 m/s et peuvent résister à des vitesses de 60 m/s (216 km/h). De plus, comme la rotation se fait autour d’un axe vertical, les éoliennes produisent de l’électricité peu importe le sens du vent.
  • Un dispositif ‘set-and-forget’: une fois installée, l’éolienne fonctionne de manière autonome, promet IceWind.

La plus grande éolienne du monde possédera des pales de 108 mètres de long

Deux types d’éoliennes

La firme propose deux types d’éoliennes. Le premier, baptisé FREYA, est destiné au marché résidentiel et s’adresse aux propriétaires qui souhaitent recourir à une source d’énergie plus propre et bénéficier d’une plus grande indépendance énergétique, le tout sans grand entretien.

The FREYA – IceWinds

Les tarifs proposés en pré-commande vont de 3.200 dollars pour une simple turbine à 4.800 dollars pour un système complet hors réseau.

Quant au second type de turbine, NJORD, il s’adresse à un public plutôt industriel, notamment pour des installations de télécommunications reculées, etc.

The NJORD – IceWinds

Lire aussi: