Horeca, télétravail, école : code orange et assouplissements dès le 18 février

L’amélioration de la situation sanitaire dans le pays a permis aux responsables politiques – avec le soutien des experts – d’annoncer le passage prochain au code orange. Une décision qui est synonyme d’assouplissements pour de nombreux secteurs. Ils entreront en vigueur le vendredi 18 février.

Les Belges vont à nouveau pouvoir souffler. Si le coronavirus est toujours présent dans notre pays, la situation permet de relâcher quelque peu la pression. On assiste à « une baisse réelle de la circulation du virus, le nombre de nouvelles hospitalisations montre également une tendance à la baisse, le nombre de lits en soins intensifs semble se stabiliser après une période de légère augmentation », rapporte Le Soir.

Le télétravail, discothèques et école

C’est la décision que l’on n’attendait pas : le télétravail ne sera plus obligatoire dès le 18 février, mais recommandé. Quant à l’obligation du port du masque à l’école, celle-ci tombera à partir du 19 février pour les élèves du primaire. Sa disparition dans le secondaire sera étudiée lors du prochain Codeco.

Les discothèques vont bel et bien pouvoir rouvrir leurs portes.

On note également que le shopping n’est plus limité à deux personnes et que les magasins de nuit n’ont plus d’heure fermeture.

Horeca, culture et loisirs

Le passage au code orange permet de lâcher du lest dans plusieurs secteurs, dont l’Horeca, l’événementiel et sportif.

  • Horeca : il n’y a plus de restriction relative à l’heure de fermeture ni au nombre de personnes par table. La consommation debout – au bar – est autorisée. Le port du masque reste obligatoire pour le personnel. Pour ce qui est du service en terrasse, les règles relatives aux événements sont d’application.
  • Culture: le nombre de personnes pouvant se réunir lors d’événements divers est revu à la hausse. Pour les événements publics et privés, la « capacité minimum garantie » est de 200 personnes, avec la possibilité d’aller jusqu’à 80 % de la capacité du lieu. Dans le cas des événements « intérieurs dynamiques » – les concerts debout, par exemple – , le public ne pourra pas excéder 70% de la capacité maximale du lieu. Le port du masque reste obligatoire pour le personnel pour les événements à l’extérieur dynamique et pour tout le monde pour les événements intérieurs non dynamiques ce qui n’est pas le cas pour les événements non dynamiques.
  • Activités de loisirs : pas plus de 200 personnes maximum. Pas de limitations pour les activités à l’extérieur, pour les matchs de foot, par exemple. Les mariages et funérailles peuvent avoir lieu sans limitation.

Le Codeco rappelle et souligne l’importance d’une bonne ventilation dans les espaces intérieurs, de maintenir les règles d’hygiène et invite la population à se faire administrer la 3e dose de vaccin.

Le Covid Safe Ticket reste de mise

À mesure que les chiffres dans les hôpitaux se sont améliorés, la question de la suppression du fameux Covid Safe Ticket a été soulevée. Malheureusement, la situation ne permet pas encore de tirer un trait dessus. Les politiques pourraient à nouveau se pencher sur la question dans un avenir proche pour décider de l’avenir du CST, mais à ce stade, rien ne change.

À quand le code jaune?

Pour l’instant, il est trop tôt pour y songer, mais la question sera abordée lors d’une nouvelle évaluation de la situation après les vacances de Carnaval début ou mi-mars.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20