Henry Kissinger fait volte-face et appelle à l’adhésion à l’OTAN de l’Ukraine : « L’idée d’une Kiev neutre n’a plus de sens »

Le légendaire homme d’État américain Henry Kissinger a changé d’avis : il a soutenu cette semaine que l’entrée de l’Ukraine dans l’OTAN serait un « résultat approprié » de la guerre. Auparavant, M. Kissinger, âgé de 99 ans, avait encore qualifié de « peu judicieuse » la candidature de l’Ukraine à l’alliance militaire. Ces derniers jours, d’ailleurs, un autre penseur géopolitique au message beaucoup plus pessimiste s’est immiscé dans le débat sur le conflit en Europe de l’Est.

Pourquoi est-ce important ?

La neutralité militaire de Kiev était une exigence clé du Kremlin lors des négociations lancées juste après le début de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Le plan de paix en 15 points de la Russie prévoyait que Kiev renonce à son ambition de rejoindre l'OTAN, acceptant ainsi de ne jamais abriter de bases militaires ou d'armes étrangères en échange de la protection des alliés occidentaux comme les États-Unis. Cependant, ces négociations ont échoué. Peu après, les positions des deux parties se sont durcies, et le conflit est entré dans sa phase la plus violente, qui se poursuit jusqu'à aujourd'hui.

Dans l'actualité : Hier, l'ancien secrétaire d'État américain a donné son point de vue sur la guerre en Ukraine lors du Forum économique mondial (WEF), à Davos, en Suisse. Et quand Kissinger parle, le monde écoute.

  • "Avant cette guerre, j'étais opposé à l'adhésion de l'Ukraine à l'OTAN parce que je craignais que cela ne provoque exactement le processus que nous connaissons maintenant", a-t-il répété dans une vidéo. "Maintenant que le processus a atteint ce niveau, l'idée
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20