Grâce à la pandémie, l’industrie du jeu vidéo a dépassé celles du cinéma et du sport combinées

Getty Images.

La pandémie a été d’une grande d’aide à l’industrie du jeu. Pendant les confinements, les ventes de jeux dans le monde ont augmenté de 20%. Et les experts ne s’attendent pas à ce que cette croissance se termine l’année prochaine.

Durant les confinements, les manettes ont chauffé, faute de pouvoir se divertir hors de chez soi. Il n’est donc pas surprenant que les ventes de jeux aient explosé en 2020. Le cabinet d’études IDC s’attend à ce que les revenus de l’industrie mondiale des jeux atteignent 179,7 milliards de dollars pour l’ensemble de 2020. Soit, une augmentation de 20%.

Les secteurs du cinéma et du sport ont été touchés en 2020

Ce qui est plus surprenant, c’est que le secteur du jeu se porte désormais mieux que le secteur du cinéma et du sport réunis. On ne dispose pas encore de chiffres pour le secteur du cinéma en 2020. Mais dans son année la plus faste en 2019, ce secteur a généré 100 milliards de dollars de revenus, selon l’organisation américaine Motion Picture Association. Or, tout le monde sait que 2020 a été dramatique pour le secteur du 7e Art. Quiconque veut s’en convaincre doit écouter cet énorme coup de gueule de l’acteur et producteur Tom Cruise sur le tournage de Mission Impossible 7. Deux techniciens n’avaient pas respecté les distances de sécurité.

Selon le cabinet comptable PwC, les revenus du secteur du sport ne dépasseront pas les 75 milliards de dollars en 2020. En raison des confinements, de nombreux événements sportifs n’ont pu avoir lieu. Sans compter l’absence de public dans les stades par exemple.

‘Je prévois un ralentissement de la croissance dans le secteur du jeu vidéo une fois que tout le monde aura accès à un vaccin. Mais il faudra un certain temps avant que tout le monde puisse être vacciné. C’est pourquoi je suis à peu près sûr que la croissance solide de l’industrie des jeux ne ralentira pas avant 2022’, a déclaré Lewis Ward, chercheur chez IDC, dans une interview accordée à MarketWatch.

Diverses sources de revenus

Le secteur du jeu est à la hausse depuis un certain temps maintenant. La crise du coronavirus a simplement accéléré ce processus. Les revenus des sociétés de jeux ne dépendent plus de la vente de copies physiques dans les magasins de jeux vidéo. Désormais, c’est l’achat des jeux en ligne qui a pris le dessus. Les sociétés de jeux tirent également des revenus, par exemple, d’extensions pour leur jeu (DLC), d’abonnements mensuels qui vous donnent accès à une collection de jeux, sans compter les nombreux extras payants au sein d’un jeu pour obtenir tel ou tel objet magique, ou tel avantage sur vos concurrents…

Contrairement à la croyance populaire, la croissance massive ne provient pas des marchés des consoles, mais du monde du jeu mobile. Les revenus des jeux mobiles augmenteront de 24% pour atteindre 87,7 milliards de dollars en 2020, a déclaré Ward.

Tout le monde possède un smartphone, ce qui facilite grandement la vente de tels jeux. Et puis, ceux qui veulent jouer à un jeu PS5 doivent d’abord se procurer une console qui coûte au moins 400 euros.

IDC s’attend à ce que les revenus (hardware et sofware confondus) pour le marché des consoles atteignent 52,5 milliards de dollars en 2020. C’est 20% de plus qu’en 2019. Les ventes de jeux PC (y compris Mac) augmenteront elles de 11% à 39,5 milliards de dollars, selon le cabinet d’études.