Google va investir 500 millions d’euros supplémentaires dans le Hainaut

Google s’est engagé mardi à investir plus de 500 millions d’euros pour agrandir son actuel centre de données situé à Saint-Ghislain, en Belgique. Le géant américain du web a également indiqué avoir acquis un terrain à Farciennes, près de Charleroi, pour un éventuel futur centre de données, confirmant des informations de presse en ce sens.

Depuis 2007, Google a investi 2,3 milliards d’euros dans son centre de données et les infrastructures connexes en Belgique. Avec l’investissement annoncé ce mardi, le total approchera les 3 milliards d’euros investis.

D’après le géant américain, ces investissements ont permis de créer en moyenne 2.800 emplois locaux par an et de soutenir une activité avec un impact économique de 2,7 milliards d’euros pour le PIB belge.
En outre, l’entreprise américaine dit avoir injecté plusieurs millions d’euros dans les capacités belges de stockage d’énergie solaire, offshore et énergétique, et vise à fonctionner partout et à tout moment avec une énergie sans carbone d’ici 2030.

Le site de Saint-Ghislain constitue un maillon important de l’infrastructure européenne de Google, lui permettant d’assurer le bon fonctionnement de ses produits et services à travers le monde, situe le géant de l’Internet. Le site emploie actuellement environ 400 personnes à temps plein et sous-traitants. Un chiffre qui n’inclut pas les ouvriers qui construisent de nouveaux centres de données ou modernisent les installations existantes.

« Ce nouvel investissement est une excellente nouvelle et confirme notre position de pionniers du numérique. La Belgique joue un rôle de premier plan en Europe lorsqu’il s’agit de développer l’économie numérique en plein essor qui crée de nombreux emplois. Notre savoir-faire et notre main-d’œuvre qualifiée incitent les prestataires de services, comme Google et de nombreuses start-ups, à continuer d’investir et de se développer ici », se félicite le Premier ministre Alexander De Croo.

L’entreprise a également annoncé mardi l’achat d’un terrain de 51,8 hectares à Farciennes/Aiseau-Presles, près de Charleroi, afin de s’assurer qu’il dispose d’options pour continuer à étendre la présence de son centre de données en Europe si les activités l’exigent. Le site appartenait à l’intercommunale de développement économique Igretec, qui s’associera à Google pour mettre en place une infrastructure de base, si l’entreprise décide d’aller de l’avant. Toutefois, aucune construction n’est prévue pour le moment.

Plus
My following
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20