Les marchés:
Markten inladen...

JEUDI 02 JUIL

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Facebook et Twitter alertent: des données personnelles sont accessibles via des apps

Logo Business AM
Tech

25/11/2019 | Sonia Romero | 3 min de lecture

Isopix

Facebook et Twitter affirment que des centaines d’utilisateurs ont accidentellement souffert d’accès inappropriés à leurs données personnelles via des applications tierces.

Scandale de données sur les réseaux sociaux, acte 36 (on a perdu le compte) et pas fin. Cette fois-ci, on ne pourra pas directement accuser les bourreaux habituels, mais ce sont bien eux qui ont annoncé la mauvaise nouvelle. Facebook et Twitter ont averti ce lundi que des centaines d’utilisateurs peuvent avoir été victimes d’accès non autorisés à leurs données personnelles (encore).

Cet incident serait survenu après avoir qu’ils aient utilisé leurs comptes pour se connecter à certaines applications Android téléchargées via Google Play, notamment Giant Square et Photofy, annonce CBNC. Il s’agit d’application de collages et de retouches de photos pour les réseaux sociaux. Ces informations incluent des adresses e-mail, des noms d’utilisateur et des récents tweets.

Prendre le contrôle d’un compte Twitter

Ce sont des chercheurs en sécurité qui ont découvert cette faille et en ont informé Facebook et Twitter. Un kit de développement logiciel nommé One Audience permettait ainsi aux développeurs tiers d’accéder aux données personnelles. Mais plus effrayant encore, le rapport indique la possibilité pour une personne de prendre le contrôle du compte Twitter d’un autre utilisateur via cette faille. Imaginez si un démocrate s’emparait du profil Twitter de Donald Trump…

‘Nous pensons qu’il est important que les gens sachent que cela existe et qu’ils examinent les applications qu’ils utilisent pour se connecter à leur compte’, a déclaré Lindsay McCallum, une porte-parole de Twitter. Le réseau social préféré du président des États-Unis a annoncé qu’il informera les utilisateurs qui ont été touchés par ce défaut. Il en a également informé Google et Apple pour qu’ils puissent à leur tour prendre d’autres mesures.

Écho à Cambridge Analytica

C’est une épine de plus pour Facebook, Google et Twitter qui sont examinés de toutes parts pour leur utilisation des données personnelles par des tiers afin de suivre et cibler les consommateurs. À ce stade, ils doivent tous ressembler à des cactus. Surtout Mark Zuckerberg, qui doit bien avoir les oreilles qui sifflent avec cette affaire supplémentaire, énième écho au scandale Cambridge Analytica. En mars 2018, des rapports ont révélé que cette société d’analyse avait eu accès à 87 millions de comptes Facebook, qui ont notamment aidé Donald Trump dans son élection à la présidence. Depuis, les scandales s’enchaînent et se ressemblent. 

Facebook a tenu à déclarer avoir pris des mesures pour éviter toute complication dans cette affaire, retirant les applications pour violation des politiques de sa plateforme. Un coup c’est oui, un coup c’est non.

Source: CNBC


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks