Pour la première fois en un siècle : La France veut étendre le terroir de Champagne

Pour la première fois depuis près de 100 ans, la France envisage d’étendre le terroir du champagne. Cette région est située au Nord-est du pays et sa zone la plus au nord est adaptée à la viticulture.

Pour la première fois depuis près de 100 ans, la France envisage d’étendre le terroir du champagne. Cette région est située au Nord-est du pays et sa zone la plus au nord est adaptée à la viticulture.

L’Institut National des Appellations d’Origine (INAO)  propose d’inclure 40 « crus » dans la région Champagne. L’INAO est l’institut français qui délivre les labels de qualité pour les produits agricoles. Cette institution décide si un fromage peut être effectivement qualifié de « Roquefort », et si une bouteille de vin rouge est un Bordeaux.

Il s’agirait d’une expansion de plus de 10 %. Aujourd’hui, la région Champagne compte seulement 319 crus autorisés à attribuer l’appellation de « champagne » au vin mousseux qu’elles produisent. Au sein de ces 319 crus, seulement 17 peuvent donner la dénomination « Grand Cru » à leurs vins. C’est certainement la région la plus convoitée. En outre, 44 crus peuvent porter le label « Premier Cru ».

iStock

Le « jackpot »

Cela aurait d’énormes répercussions sur le prix des terrains dans cette région. Les prix des parcelles situées dans les zones « Grand Cru » sont facilement 200 fois plus élevés que celles des régions voisines qui ne font pas partie de la région Champagne.

Un hectare de terre du village français de Fismes vaut aujourd’hui 6000 euros. Mais si Fismes est rejoint bientôt la liste des villages dont les raisins se voient attribuer l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) pour la production de champagne, ce prix pourrait rapidement augmenter, pour atteindre 1 million d’euros à  1,5 million d’euros par hectare. Les propriétaires terriens évoquent un possible « jackpot », si leurs terres sont bientôt incluses dans le plus célèbre terroir du monde.

La décision finale est à l’étude depuis 2003, mais ne devrait pas arriver avant 2021. L’INAO a nommé cinq experts pour cartographier la région et l’étudier. En outre, des milliers de propriétés font l’objet d’une enquête dans le plus grand secret. L’accent est surtout porté sur l’exposition au soleil des sols et l’histoire de la culture du raisin.

Tout le monde n’est pas enthousiaste

L’expansion de la région Champagne devrait permettre aux producteurs de faire passer la production annuelle de 100 millions de bouteilles à 406 millions. Le projet d’expansion recueille le soutien de tous les grands producteurs de Champagne. Ces derniers craignent de perdre des clients si l’expansion n’est pas décidée. Le monde consomme de plus en plus de vin pétillant.

Mais cette perspective ne réjouit pas tout le monde. Les producteurs de raisin plus petits craignent que l’extension leur donne la possibilité aux mastodontes tels que Moët & Chandon de faire baisser leurs prix. D’autres voient l’expansion potentielle comme une menace pour la mystique qui entoure l’étiquette « champagne ». Les limites actuelles de la région Champagne ont été établies en 1927.