Exit Koen Geens, le roi va ‘réfléchir’

Le roi Philippe a reçu Koen Geens ce vendredi soir. (Isopix)

La crise est complète. Koen Geens a remis son rapport et est déchargé de sa mission suite au ‘non’ absolu du PS sur la question de la coalition avec la N-VA. Le roi débutera les consultations avec les présidents de partis lundi, après un week-end de réflexion.

Il y a exactement deux semaines, le roi avait chargé le vice-Premier ministre, Koen Geens (CD&V), de ‘prendre des initiatives pour permettre la formation d’un gouvernement à part entière’.

PS et MR ont fait allusion à une coalition Vivaldi qui comprenait les socialistes, les libéraux, les verts et le CD&V. Mais rapidement, Koen Geens a précisé qu’il n’avait enquêté que sur la piste PS/N-VA.

Toutefois, le président du PS, Paul Magnette, a répété une nouvelle fois que trouver un objectif commun avec les nationalistes était impossible. Magnette a très clairement indiqué que son parti ne pouvait pas former un gouvernement avec le parti nationaliste flamand.

Geens n’a trouvé aucun moyen de sortir de cette impasse. ‘Un parti a tout bloqué ces derniers jours’ sans qu’il ne précise son nom. Difficile de ne pas deviner.

Il est donc venu ce soir voir le roi pour lui remettre sa démission en tant que ‘commissaire royal’. Le roi l’a libéré de sa mission, qui devait normalement se terminer le 17 février. Il prendra maintenant ‘un moment pour réfléchir’.

Analyse :