Eric Schmidt (Alphabet) : ‘L’intelligence artificielle systématisera la médecine, entrainant d’énormes percées’

Eric Schmidt (Alphabet) (EPA-EFE/ABIR SULTAN)

‘Aujourd’hui, nous manquons d’une culture largement soutenue qui permette l’analyse et l’investigation des données de santé. Il y a encore trop de connaissances qui restent dans la tête des médecins traitants. Si nous pouvions inverser cette tendance, nous pourrions nous attendre à des percées majeures dans le domaine médical. Avec toutes sortes de nouveaux médicaments et autres traitements. La médecine est toujours faite sur mesure, mais elle peut être systématisée grâce à l’intelligence artificielle.’

C’est ce qu’a déclaré Eric Schmidt, l’ancien CEO d’Alphabet, la maison-mère de Google. Schmidt en a d’ailleurs été le patron de 2001 à 2011. Il est devenu ensuite président du Conseil d’administration du holding qui possède le portefeuille Google, poste qu’il a conservé jusqu’en 2017. Aujourd’hui, il est un conseiller technique de l’entreprise. L’indice Bloomberg Billionaires considère qu’il s’agit de la 92e plus grosse fortune mondiale avec 17,2 milliards de dollars.

Lorsque Schmidt a commencé chez Google, l’entreprise ne dégageait aucun revenu. Aujourd’hui, elle réalise un chiffre d’affaires de 170 milliards de dollars, en grande partie grâce à lui. Schmidt détient d’ailleurs toujours 1% des actions d’Alphabet.

Il y a quelques jours, Eric Schmidt a fait certaines déclarations au sujet des intelligences artificielles dans le podcast de Scott Galloway, qui enseigne le marketing à la NYU Stern School of Business.

Le secteur pharmaceutique face à une renaissance

Selon l’ancien patron de Google, ce sont principalement les sociétés pharmaceutiques qui bénéficieront de la révolution IA. Parce que les intelligences artificielles et l’apprentissage automatique peuvent aider à découvrir des schémas qui restent invisibles à l’œil humain. Les IA peuvent combiner des choses que les chercheurs ne peuvent pas faire, et cela aura des conséquences majeures sur le secteur biomédical, par exemple. L’apprentissage automatique est le nom d’un vaste domaine de recherches au sein des IA. Il se concentre sur les algorithmes et les techniques qui permettent aux ordinateurs d’apprendre de leurs propres expériences.

Selon Schmidt, le secteur pharmaceutique insuffle une ère de progrès énormes. ‘Une sorte de renaissance qui soutiendra le développement de nouveaux médicaments et thérapies.’

L’homme d’affaires a donné un exemple. Quelqu’un qui se présente à l’hôpital parce qu’il ne se sent pas bien ne sait pas toujours ce qui ne va pas chez lui. Le médecin traitant ne saura pas immédiatement ce qui ne va pas avec cette personne. Mais en encodant l’ADN, les gènes et toutes autres informations sur la santé du patient, l’ordinateur pourra dire rapidement qu’il y a jusqu’à 1.000 personnes dans le monde qui connaissent ces ennuis de santé. Les malades n’auront alors plus l’impression d’être les seuls à souffrir de cette maladie, ils verront qu’il y a d’autres personnes au bout du monde qui vivent la même chose. ‘Une fois que ces données sont à notre portée, tout est possible.’