Épidémie: Trump refuse d’imposer le port du masque

Donald Trump. – EPA

L’épidémie flambe aux États-Unis et pourtant, le président américain Donald Trump se dit opposé à l’idée d’imposer le port du masque aux citoyens américains car selon oui, le virus ‘finira par disparaître’.

‘Ça va disparaître et j’aurai raison’, a déclaré le président américain dans une interview à Fox News Sunday, diffusée dimanche. 

Selon un comptage réalisé ce samedi par l’université Johns Hopkins, plus de 60.000 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés dans le pays en 24 heures, portant à environ 3,7 millions le nombre total de cas depuis le début de la pandémie.

D’après Donald Trump, ‘beaucoup de [nouveaux] cas sont des gens jeunes qui vont guérir en un jour’. ‘Ils ont le nez qui coule et on comptabilise ça comme un test […]. Beaucoup de ces cas ne devraient même pas être des cas’, a ajouté le milliardaire en parlant des statistiques actuelles sur l’Europe, ( alors que le nombre d’infections a fortement baissé). ‘Ils ne dépistent pas. Ils ne dépistent pas’, a-t-il lancé.

Quant au taux de mortalité, le président a affirmé que son pays avait ‘l’un des taux les plus bas, peut-être le plus bas au monde’, ce que contredisent certains experts. 

Une ‘certaine liberté’

Plusieurs États et villes ont déjà rendu le masque obligatoire pour tenter de contenir l’épidémie, et pourtant, le président américain souhaiterait que les citoyens puissent avoir le choix de le porter, ou non : ‘Non, je veux que les gens aient une certaine liberté […] et je ne suis pas d’accord avec l’affirmation selon laquelle si tout le monde met un masque tout va disparaître’. 

‘Avant, tout le monde disait «ne mettez pas de masque », tout à coup tout le monde doit porter un masque, et comme vous le savez les masques causent des problèmes aussi. Ceci dit, je crois aux masques. Je pense que les masques, c’est bien, a-t-il ajouté. 

Donald Trump, très réticent à l’idée de porter un masque, ne s’est lui-même montré qu’une seule fois en public avec un masque.