Environnement toxique : Instagram veut redorer son image avec de nouvelles fonctionnalités

Le vice-président des affaires mondiales de Facebook, Nick Clegg, a annoncé l’arrivée de nouvelles fonctionnalités sur Instagram permettant de limiter l’exposition des utilisateurs à certains types de contenus.  

Ces dernières semaines, la maison mère d’Instagram, Facebook, a fait l’objet de nombreuses critiques, suite à la publication de plusieurs documents internes révélant que l’entreprise était consciente de l’impact négatif que le réseau social avait sur les adolescents. Ces documents ont d’ailleurs poussé le Sénat à faire pression sur l’entreprise de Mark Zuckerberg pour qu’elle cesse le développement d’une version pour enfants d’Instagram. Facebook tente désormais de redorer son image en annonçant l’arrivée de nouvelles options censées limiter l’exposition des jeunes utilisateurs à des contenus qui pourraient leur nuire psychologiquement.

Le vice-président des affaires mondiales de Facebook, Nick Clegg, a ainsi indiqué dans l’émission State of the Union de CNN que les utilisateurs pourraient bientôt « faire une pause » vis-à-vis d’Instagram. Ils pourront ainsi mettre leur compte Instagram « en pause » et prendre leurs distances avec le réseau social pour voir s’ils ne sont pas accros, mais aussi pour déterminer les effets que la plateforme a sur eux.

Le réseau social va également pousser les utilisateurs à regarder d’autres types de publications, « pour leur bien ». « Nous allons introduire quelque chose qui, je pense, fera une différence considérable. Lorsque nos systèmes verront qu’un adolescent regarde le même [type de] contenu encore et encore, et que ce contenu peut ne pas être propice à leur bien-être, nous les pousserons à regarder d’autres choses », a-t-il expliqué.

Ces nouveautés sont encore en phase de test et aucune date de lancement public n’a pour l’heure été annoncée par Facebook.

La stratégie de l’entreprise américaine semble plutôt bonne et pourrait effectivement avoir un impact positif sur les utilisateurs trop attachés à Instagram, mais difficile d’imaginer que les nouveautés annoncées suffisent à faire taire les critiques. D’autant plus que de nouvelles révélations concernant la maison mère d’Instagram sont venues remettre une couche. Selon des documents internes partagés par la lanceuse d’alerte Frances Haugen, Facebook aurait en effet tendance à privilégier ses propres profits au détriment du bien-être de ses utilisateurs, en laissant les fake news et les contenus haineux se propager.

À lire également:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20