Envie d’acheter une voiture de sport polluante? La France instaure une taxe allant jusqu’à 50.000 euros

Le président Macron à bord d’une Alpine au Mondial de l’Automobile à Paris – EPA

Mauvaise nouvelle pour les amateurs de voitures de sport. Le parlement français a annoncé un projet de loi qui va rendre leur achat très peu attrayant.

La France, deuxième marché automobile d’Europe, prévoit de doubler sa taxe sur les voitures polluantes. Cette taxe, qui dépend de la quantité des émissions de dioxyde de carbone, pourra s’élever jusqu’à 50.000 euros en 2022 pour les véhicules les plus polluants.

Freiner les importations

Les données récoltées par Bloomberg montrent que les propriétaires des modèles haut de gamme de Lamborghini, Ferrari, Porsche, Bentley, Rolls-Royce et Mercedes-Benz vont payer la taxe maximale. Ces voitures sont souvent aussi les plus rentables pour les constructeurs automobiles.

‘Cette décision est une assez mauvaise nouvelle pour les voitures de sport, voitures de luxe et autres Exclusive Cars. Elle mettra un frein à l’importation de voitures étrangères’, estime Felipe Munoz, analyste chez un spécialiste du marché automobile, auprès de Bloomberg.

Objectifs climatiques

Avec ce projet de loi, la France veut se conformer aux objectifs climatiques de l’Union Européenne. D’ici 2030, l’industrie automobile devra réduire ses émissions de CO2 de 55% par rapport aux niveaux de 1990. Pour atteindre cet ambitieux objectif, la Commission européenne veut progressivement éliminer les polluants moteurs à combustion interne.

Nos voisins d’outre-Quiévrain ne sont pas les seuls à mettre en place une telle taxe en Europe, mais ils restent les leaders en la matière. Actuellement, le montant maximum est de 20.000 euros. Il passera à 40.000 euros l’an prochain, avant d’atteindre 50.000 euros en 2022. À titre de comparaison, en Italie et en Belgique, vous ne devez payer que 2.500 euros pour pouvoir acheter une voiture polluante.