En vidéo: une Tesla hackée en 3 minutes avec… un drone

Tesla Model 3. – Charlie Deets/ Unsplash

Le futur des vols de voiture sera assurément placé sous le signe de la tech. Une nouvelle preuve nous a été fournie la semaine dernière par deux hackers, lors de la conférence CanSecWest, à Vancouver.

Les deux hommes sont parvenus à pirater une Tesla Model X en quelques minutes à l’aide d’un drone DJI Mavic 2, un joujou à environ 1.200 euros. Au cours de la démonstration, ils sont notamment parvenus à ouvrir et fermer les portes du véhicule, le tout à bonne distance.

Ce hack impressionnant, réalisé par Ralf-Philipp Weinmann, CEO de Kunnamon, et Benedikt Schmotzle, à la tête de Comsecuris, illustre bien les nouveaux dangers qui guettent les véhicules qui seront sans cesse plus nombreux à sillonner les routes à l’avenir.

Hacking éthique

Depuis lors, Tesla a annoncé avoir corrigé la faille de sécurité en question et rémunéré les deux hackers à hauteur de 31.500 dollars pour leur découverte. Mais ces derniers ont expliqué dans un article, relayé par le site Presse-Citron, qu’il existait un grand nombre de vulnérabilités qui pouvait mener au piratage d’une Tesla.

‘Les composants concernés ont également été largement utilisés dans les systèmes d’infotainment d’autres constructeurs automobiles’, ont ajouté Ralf-Philipp Weinmann et Benedikt Schmotzle. ‘Il serait possible pour un attaquant de déverrouiller les portes et le coffre, de changer la position des sièges, les modes de direction et d’accélération. Bref, à peu près tout ce qu’un conducteur appuyant sur les divers boutons de la console peut faire. Cette attaque ne cède cependant pas le contrôle de la conduite de la voiture.’

Pour aller plus loin: