En cas d’attaque à Taïwan, le Japon fournira un soutien logistique aux États-Unis

Les États-Unis et le Japon ont mis au point un plan militaire commun en cas d’urgence à Taïwan, selon l’agence de presse japonaise Kyodo. Les forces armées américaines pourront installer leurs bases sur l’une des iles japonaises, située à proximité de Taïwan.

Dans un contexte de tensions croissantes entre la Chine et Taïwan, les alliés de l’ile se préparent à une possible invasion chinoise. Et l’ile peut compter sur un allier de choix, les États-Unis, qui a récemment officialisé son soutien à Taïwan, après avoir agi dans l’ombre pendant plus d’un an. Les États-Unis auraient déjà élaboré plusieurs réponses possibles en fonction de différents cas de figure. Il est notamment question d’établir des bases militaires sur l’une des iles japonaises, afin de pouvoir répondre plus rapidement en cas d’attaque à Taïwan.

Les forces armées américaines et japonaises ont en effet élaboré un projet de plan d’opération militaire commun pour répondre à une éventuelle urgence sur l’ile de Taïwan, rapporte Reuters sur base de l’agence de presse japonaise Kyodo. Le plan implique que le corps des marines américains pourra s’établir temporairement sur la chaine d’ile Nansei qui s’étend de Kyushu – l’une des 4 iles principales du Japon – à Taïwan. Les forces armées américaines seraient donc à proximité pour répondre « facilement » en cas d’urgence à Taïwan.

Les forces armées japonaises offriraient principalement une aide logistique aux États-Unis, notamment en termes de munitions et d’approvisionnement en carburant, selon des sources gouvernementales japonaises anonymes.

Un plan officiel devrait être élaboré entre les États-Unis et le Japon, ancien dirigeant colonial de Taïwan, au début de l’année 2022. Disposer de bases aussi proches de l’ile serait un avantage de taille pour les forces armées américaines. Le Japon devrait également jouer un rôle important en cas d’urgence à Taïwan.

Des soutiens de taille

Si Washington n’a jamais caché son inquiétude concernant les démonstrations de forces de la Chine vis-à-vis de Taïwan, le Japon n’a pris officiellement position qu’en octobre dernier. Le gouvernement japonais a en effet indiqué qu’il envisageait plusieurs options et scénarios si la situation entre la Chine et Taïwan devait évoluer dans le mauvais sens.

De son côté, Taïwan maintient sa position ; Taipei veut la paix, mais si cela est nécessaire, l’ile se défendra. Reste à voir si la Chine se décide effectivement à envahir l’ile. Cela pourrait mener à un conflit armé d’envergure, surtout si les États-Unis sont impliqués.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20