Elon Musk pourrait bien faire main basse sur Twitter

Annonce d’entrée au conseil d’administration du réseau social, puis retrait surprise, le tout faisant fluctuer l’action ; et si Elon Musk avait un objectif clair en tête derrière toutes ces manœuvres ? Une possibilité toutefois difficile à prévoir avec certitude, tant le milliardaire est imprévisible.

Alors que la semaine passée le milliardaire sud-africain annonçait son entrée au conseil d’administration de Twitter, faisant monter la hype en proposant toute une série de modifications possibles du réseau social, il est revenu quelque jour plus tard sur cette décision. Mais Musk a bel et bien acheté 9% des parts de l’entreprise, devenant de facto un acteur incontournable de son avenir. Et selon certains analystes, il pourrait très bien avoir un objectif clair en tête : s’emparer de Twitter via une opération hostile, selon CNBC.

Assez riche pour acheter la société sur un coup de tête

La décision de Musk de ne pas rejoindre le conseil d’administration de Twitter signifie qu’il n’est plus limité à la possession de 14,9 % des parts de la société. Maintenant, de nombreux analystes suggèrent que le PDG de Tesla pourrait renforcer sa participation et éventuellement essayer d’en prendre le contrôle.

″Le changement de ce week-end évite à l’entreprise d’avoir à faire face à un directeur en roue libre tweetant sur les discussions du conseil d’administration. Cela aurait été insoutenable », a écrit Don Bilson de Gordon Haskett Research Advisors dans une note postée ce lundi. « Le revers de la médaille est que Twitter doit faire face à un investisseur sauvage qui possède déjà 9% de la société et qui a les ressources pour acheter les 91% restants. Vu à quel point Musk peut se montrer volatile, nous pourrions assister à un tel mouvement sous peu. Ou nous pourrions ne jamais le voir. Ce doute sous lequel Twitter vit maintenant peut certainement être qualifié de distraction. »

« Je ne pense pas qu’on puisse exclure quoique ce soit avec ce type »

Bilson a rappelé la déclaration récente du PDG de Twitter, Parag Agrawal, annonçant que Musk ne rejoindrait plus le conseil d’administration, et dans laquelle il avertissait déjà les employés de « distractions » à venir. M. Bilson a déclaré à CNBC que cet avertissement était « de mauvais augure »: « Il va être assez difficile de s’engager dans un plan d’investissement parce que vous ne savez jamais d’où les vents vont souffler. Je ne pense pas qu’on puisse exclure quoique ce soit avec ce type. »

L’action de Twitter a connu sa meilleure journée depuis son introduction en bourse après que la participation de plus de 9 % de M. Musk dans la société a été rendue publique. Elle a fait un bond supplémentaire de 2 % le lendemain, après une légère chute, lorsque la société a révélé que M. Musk allait rejoindre le conseil d’administration. Les actions ont fluctué lundi et l’imprévisibilité pourrait se poursuivre.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20