Elon Musk envisagerait de rendre payants tous les comptes Twitter

Il ne se passe plus un jour sans une décision majeure pour Twitter. Ce qui semble acté, c’est que le réseau social ne sera plus jamais le même. De nombreux témoignages internes à l’entreprise expriment un certain chaos.

Pourquoi est-ce important ?

Elon Musk a fait sien le réseau social le plus influent du monde. Et il compte y mettre de l'ordre, à sa manière, selon sa vision du travail. Il peut le faire : il s'agit d'une entreprise privée. Mais ceux qui s'inquiètent d'un Twitter libéré de toute régulation peuvent s'attendre à voir beaucoup d'autres changements.

Dans l’actu : Elon Musk envisage de mettre tous les comptes Twitter derrière un paywall.

  • Le média américain Platformer apprend que le milliardaire à la tête de Twitter ne compte pas se limiter à rendre payants les comptes certifiés. Elon Musk l’aurait évoqué lors de plusieurs réunions.
  • L’une des pistes envisagées serait de permettre à chacun d’utiliser Twitter pendant une durée limitée chaque mois, mais exiger un abonnement pour continuer à naviguer.
  • Toutefois, cette solution n’interviendra pas à court terme, la plupart des équipes – en tout cas celles qui restent – étant occupées à mettre en place la nouvelle politique de certification Blue.

Le contexte : la mise en place de l’abonnement Blue est un désastre.

  • Il faut comprendre, explique Platformer, qu’Elon Musk décide de tout, parfois d’un simple tweet que ses équipes découvrent en direct sur la plateforme. Avec le licenciement de la moitié des effectifs, vendredi, certaines équipes ne savent plus qui est responsable de quoi et à qui se référer, dénoncent des sources internes.
  • Par exemple, Elon Musk a décidé sur un coup de tête que tous les comptes qui usurpaient une identité sans préciser qu’il s’agissait d’un compte parodique seraient bannis à vie. Certains comptes officiels qui s’étaient fait passer pour Elon Musk – afin de dénoncer sa nouvelle politique de certification – ont été purement et simplement suspendus.
  • Samedi, la nouvelle version de l’application a été lancée avec la nouvelle fonctionnalité et l’abonnement de 8 dollars par mois pour les comptes certifiés. Le problème est que Blue n’était pas disponible, et que ceux qui se sont abonnés ont découvert qu’ils avaient simplement eu accès à la version actuelle.
  • Au final, il a été décidé de reporter le projet après les midterms face au marasme des comptes certifiés, et aux dangers que cela pourrait représenter en termes de désinformation.

L’enjeu : Twitter doit trouver de nouvelles sources de revenus.

  • Elon Musk ne veut pas spécialement faire de l’argent avec Twitter, mais il veut faire du réseau social une entreprise solide et non endettée.
  • Pour le moment, malgré l’annonce d’Elon Musk d’un nombre record de nouveaux abonnés depuis son entrée en fonction, les revenus sont en berne. Les annonceurs ont appuyé sur le bouton « pause » et la nouvelle certification Blue pourrait être aussi un désastre économique.
  • La certification Blue n’offrira pas de fonctionnalités supplémentaires. Uniquement une meilleure pénétration des tweets dans le feed et sur les recherches. La question est donc de savoir combien de comptes certifiés existants y souscriront, et combien arriveront sur le marché.
  • Mais il a été envisagé de diminuer la publicité pour les comptes certifiés. « Les estimations ont montré que Twitter perdra environ 6 dollars de revenus publicitaires par utilisateur et par mois aux États-Unis en effectuant ce changement », explique Plaformer qui citent des sources internes.
  • Et d’ajouter : « Si l’on tient compte de la part d’Apple et de Google dans l’abonnement mensuel de 8 dollars, Twitter perdra probablement de l’argent sur Blue si le plan de réduction des publicités est mis en œuvre. »

En d’autres termes, la nouvelle politique de certification pourrait ne pas suffire, d’autant si les annonceurs voient prospérer sur Twitter des dérives liées à une liberté d’expression trop grande. Une chose est sûre : Twitter ne sera plus jamais le même.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20