La France connaît son nouveau président : Emmanuel Macron. L’extrême droite ne passe pas, mais est plus forte que jamais

Ce dimanche, les Français sont appelés aux urnes pour élire leur nouveau chef d’Etat. Emmanuel Macron (LREM, centre) et Marine Le Pen (RN, extrême droite) se font face lors de ce deuxième tour. Le président sortant l’emporte. Informations en direct.

  • 21h45 : Le président sortant et réélu s’exprime sous la Tour Eiffel. « Je suis dépositaire de leur sens du devoir », lance Emmanuel Macron concernant les personnes qui ont voté pour lui, non pour voter pour son programme mais pour faire barrage à l’extrême droite. Il indique avoir une responsabilité pour ces électeurs, comme pour ceux ayant voté l’extrême droite.
    • Il annonce un mandat sous le signe de l’écologie (la grande absente du débat d’entre deux tours) et de l’égalité homme-femme. Il promet de la « bienveillance pour les Français ». Il parle, comme depuis deux semaines, d’un « nouveau projet », mais sans le détailler. « Les détails seront présentés dans les jours qui viennent », ajoute le Premier ministre sortant, Jean Castex.
    • En 2017, après son élection, Macron promettait qu’il ferait tout durant son mandat pour éviter que l’extrême droite serait à nouveau au second tour. Ce dimanche elle est plus forte que jamais, dans l’Hexagone. Le mandat sera ainsi également sous le signe de la division, et le rassemblement sera encore plus compliqué qu’il y a cinq ans.

  • 21h25 : Nouvelles projections des résultats : l’écart augmente lentement entre les candidats. 58,8% pour Macron, 41,2% pour Le Pen. L’abstention atteint 28%, soit 13 millions de personnes n’ont pas voté.

  • 21h00 : Nouvelles projections des résultats : 58,5% pour Macron, 41,5% pour Le Pen.

  • 20h30 : Ursula Von der Leyen, présidente de la Commission européenne, félicite Emmanuel Macron pour son mandat.
  • 20h23 : Jean-Luc Mélenchon s’exprime, et appelle à un élargissement de l’Union populaire, lors des élections législatives. Il souhaite de fait devenir Premier ministre. Après le premier tour, où il est arrivé troisième à 1,2 point de pourcents de Marine Le Pen, les militants de son parti France insoumise ont accusé les autres partis de gauche d’avoir empêché l’accès de Mélenchon au second tour, en ne se retirant pas au profit du candidat insoumis. Les partis de gauche, notamment les verts, ont cependant défendu leurs candidats. La « grande » cohabitation de gauche pourrait s’avérer compliquée.

  • 20h15 : « Une éclatante victoire pour le camp national », lance Marine Le Pen dans son discours après l’annonce des résultats, concernant la hausse des votes pour son parti le Rassemblement national. Il témoigne « une grande défiance » envers les dirigeants européens.
    • Pour les législatives (ayant lieu en juin), la candidate d’extrême droite appelle tous ceux qui n’ont pas confiance envers Emmanuel Macron à voter pour les représentants de son parti.

  • 20h10 : Le Premier ministre belge Alexander De Croo félicite le président Macron pour sa réélection. « Ce dimanche, les Français ont posé un choix fort. Ils ont opté pour des certitudes et pour les valeurs des Lumières », écrit-il sur Twitter.
  • 20h00 : Emmanuel Macron gagne les élections présidentielles, avec 58,2% des voix, selon les premières projections. Marine Le Pen récolte 41,8% des voix, soit plus que ses 33,1% de 2017, où le second tour l’opposait déjà à Macron (qui avait obtenu 66,9% des voix).

  • 18h30 : Quatre sondages (réalisés par respectivement Harris Interactive, Ifop, OpinionWay et BVA) consultés par La Libre et LN24 donnent Emmanuel Macron vainqueur, dans une fourchette entre 55 et 58%, soit 42 à 45% pour son opposante. Les sondages ont été faits sur internet, auprès d’un panel représentatif de personnes ayant déjà déposé leur bulletin de vote. Il ne s’agit pas encore des projections.

  • 17h50 : Selon une estimation d’Elabe, pour BFM TV, l’abstention pourrait atteindre 28% pour le second tour. Au premier tour, elle avait été de 26,31%. Au second tour en 2017, opposant déjà Macron à Le Pen, elle était de 25,44%. S’il atteint effectivement les 28%, le taux d’abstention serait le plus haut depuis 1969, où il avait atteint 31,15%.

  • 17h00 : Le taux de participation, à 17h, est de 63,23%. Soit un peu moins qu’au premier tour, il y a deux semaines, où il affichait 65%.
    • En 2017, le taux de participation était de 65% à 17h, au second tour (contre 69% au premier tour).
    • A midi, le taux de participation était de 26,41%.

  • 16h30 : Auprès de Français résidant à l’étranger, sur le continent américain (votant également plus tôt à cause du décalage horaire), le président sortant Emmanuel Macron est largement en tête, selon les résultats définitifs consultés par La Libre et LN24. Ce vote est également marqué par un taux d’abstention particulièrement élevé.
    • En Argentine Macron gagne 89% des voix. Le Pen ne récolte que 11% des voix. L’abstention est de 79%. Même son de cloche au Brésil, ou moins d’un quart des Français sont allés voter, dont 86% ont élu Macron, et 14% Le Pen. Au Chili, le ratio est de 87-13, et en Colombie 91-9 (avec une abstention de 72%).
    • Dans les Caraïbes, Macron mène également, mais l’écart est moins important : 62% pour le président sortant en République Dominicaine, contre 38% pour la candidate extrémiste. L’abstention est de 72%.
    • En Amérique du Nord, Macron mène également. Au Canada (à Vancouver les résultats n’étaient pas encore comptabilisés) Macron l’emporte avec 86%, contre 14% pour Le Pen. L’abstention est moins élevée, avec 59%. Aux Etats-Unis (sans la Nouvelle-Orléans et Chicago) Macron mène avec 92%, soit 8% pour Le Pen. L’abstention est de 64%.

  • 14h15 : Les électeurs des territoires d’Outre-mer ont pu voter plus tôt, à cause du décalage horaire. LN24 et La Libre rapportent ces premiers résultats définitifs.
    • En Guadeloupe, Le Pen remporte 69,60% des voix, soit plus de deux tiers des suffrages. Macron remporte 30,40%.
    • En Martinique, l’écart est moins grand, mais Le Pen remporte tout de même 60,87% des voix, contre 39,13% pour Macron.
    • En Guyane, la tendance est quasi identique, avec 60,70% contre 39,30%.
    • Lors du premier tour, Jean-Luc Mélenchon était sorti premier des résultats de ces trois territoires, dépassant les 50%. Le taux d’abstention se situait au-dessus de 60%.
    • Ce dimanche, le taux de participation était de 47,18% pour la Guadeloupe, 45,45% pour la Martinique, et de 38,89% en Guyane. Moins de la moitié des électeurs se sont rendus aux urnes. Ces résultats ne peuvent donc pas être interprétés comme représentatifs pour la France.
    • De l’autre côté du globe, en Polynésie, Macron arrive en tête avec 51,81%. Le Pen obtient 48,19%. L’abstention est également élevée : elle affiche 57,75%.
Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20