Marchés:
Chargement en cours…

MARDI 22 SEP

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Élections américaines: qui Joe Biden va-t-il choisir comme colistier?

Logo Business AM
Politique

30/07/2020 | Ewa Kuczynski | 7 min de lecture

L'ancien vice-président, Joe Biden (Isopix)

En début de semaine, le candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden a déclaré  qu’il comptait dévoiler le nom de son futur colistier dans le courant de la première semaine du mois d’août. Pour l’heure, seule une chose est certaine: ce sera une femme qui l’accompagnera dans sa campagne contre Donald Trump. Mais qui sont les  principales candidates pressenties? 

À 78 ans, Joe Biden pourrait en cas de victoire devenir le plus ancien président de l’histoire des États-Unis. Si l’ancien vice-président tient sa promesse, ce sera seulement la troisième fois qu’un grand parti choisira une femme comme candidate à la vice-présidence, quatre ans après qu’Hillary Clinton soit devenue la première femme à être candidate à la présidence.

Cette décision suggérerait que les démocrates cherchent à s’assurer les voix des électrices selon les sondages, et peut-être à mettre Joe Biden à l’abri des accusations de harcèlement sexuel qui pèsent contre lui. 

Joe Biden a déclaré qu’il annoncerait son choix au début du mois d’août. En attendant, voici les principales candidates: 

La sénatrice Kamala Harris, 55 ans.

Kamala Harris est issue d’une mère indienne et d’un père jamaïcain. Elle est largement considérée comme favorite pour accompagner Joe Biden dans sa campagne. C’est une ancienne candidate à l’investiture démocrate, mais aussi une ex-procureure. 

En seulement trois ans, la Californienne s’est imposée comme une figure incontournable à Washington parmi les sénateurs démocrates. Harris a également reçu les éloges d’un grand nombre de démocrates pour avoir été une fervente défenseuse de la réforme de la police lors des récentes manifestations en mémoire de George Floyd.

La représentante Val Demings, 63 ans

Ses prises de position contre le racisme et les violences policières à la faveur du mouvement Black Lives Matter l’ont fait grimper dans les sondages. Elle s’est également illustrée lors du procès en destitution de Donald Trump au Sénat en tant que membre de l’équipe d’accusation contre le président.

Responsable de la police d’Orlando, et originaire de la Floride, son expérience dans le domaine de l’application des lois pourraient être considérée comme un facteur de risques pour Joe Biden, qui veut gagner les voix des électeurs progressistes.

L’ancienne conseillère à la Sécurité nationale Susan Rice, 55 ans

Susan Rice a été la conseillère du président Barack Obama à la Sécurité nationale durant le second mandat du président, où elle a travaillé sur des questions de politique étrangère avec Joe Biden, autrefois le vice-président de Barack Obama.

Avant cela, Susan Rice a été ambassadrice des États-Unis aux Nations unies sous la présidence de Barack  Obama. Elle a également conseillé plusieurs autres candidats démocrates à la présidence en matière de sécurité nationale.

En tant que femme afro-américaine, Susan Rice pourrait renforcer le soutien des électeurs afro-américains, fidèles au Parti démocrate. Elle manquerait néanmoins d’expérience en politique et sa carrière reste entachée par le scandale autour de l’attaque du consulat américain à Benghazi, en 2012. Dans les jours suivant l’attentat, elle avait parlé d’un ‘débordement populaire’ ayant mal tourné, reprenant des ‘éléments de langages’ transmis par la CIA. L’affaire lui avait déjà coûté un poste de secrétaire d’État qui lui tendait les bras dans le passé.

La sénatrice Elizabeth Warren, 71 ans

La sénatrice du Massachusetts offre un autre avantage: elle réunit les deux composantes du Parti démocrate, longtemps irréconciliables. Elizabeth Warren a beaucoup échangé avec Joe Biden après avoir abandonné la course à l’investiture début mars. Son âge pourrait peut-être jouer en sa défaveur, car elle n’offre pas de perspective de transition générationnelle. 

La députée Karen Bass, 66 ans

Karen Bass a été ajoutée tardivement à la liste de Biden, peu après la mort de Goerges Floyd. Elle est députée dans le sud de la Californie et est à la tête du groupe parlementaire rassemblant les élus afro-américains du Congrès, le Black Caucus. C’est une ancienne assistante médicale et une ancienne infirmière. Karen Bass aurait également jouée un rôle important dans le projet de réforme de la police porté par les démocrates après la mort de Georges Floyd. 

Enfin, sont également pressenties pour accompagner Joe Biden dans sa campagne: la sénatrice de l’Illinois Tammy Duckworth, la maire d’Atlanta Keisha Lance Bottoms, la gouverneure du Nouveau-Mexique Michelle Lujan Grisham, ou la celle du Michigan Gretchen Whitmer.

Source: Reuters


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    31.315.650
  • Nombre
    de décès
    964.684
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    103.392
  • Nombre
    de décès
    9.950
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour