Elargissement de la bulle, enseignement: ce qui est sur la table du Codeco

Benoit Doppagne, Pool Photo via AP/Isopix

Après un Codeco qui a tourné court vendredi dernier, la tendance est désormais aux assouplissements. Il ne faut toutefois pas s’attendre à une révolution.

Parlons chiffres d’abord. Vendredi dernier, la barre des 200 hospitalisations avait été franchie. Les experts y voyaient les prémisses d’une 3e vague. La prédiction ne s’est heureusement pas matérialisée. Si le nombre d’hospitalisations est en hausse de 20%, on tourne autour des 150 admissions par jour en moyenne. Le nombre de cas progresse lui aussi de 6% mais le nombre de décès chute de 18%, atteignant les 25 décès sur les 7 derniers jours.

Pas de miracle ni de dramatisation. C’est pourquoi plusieurs mesures envisagées la semaine dernière pourraient se matérialiser ce vendredi. On évoque la bulle extérieure qui pourrait passer de 4 à 8 personnes.

Pâques

Mais la plus grande priorité est l’enseignement. Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (Vooruit) l’a encore répété ce matin sur La Première. On évoque l’ouverture des campus du supérieur en présentiel dès la mi-mars, et le retour de tous les élèves du secondaire à 100% pour Pâques.

Les vacances de Pâques sont la clé. Aucune grande mesure ne devrait être assouplie d’ici là. On parle toujours de la levée de l’interdiction des voyages non essentiels pour la fin mars, et une ouverture de l’Horeca et de la culture au mieux en avril, au pire en mai. Le MR et la N-VA font pression pour élargir la bulle de contacts à l’intérieur, mais aucun élément n’a évolué depuis les discussions tendues de la semaine dernière. Le monde politique fait d’ailleurs preuve de davantage de réserves pour éviter les faux espoirs de la semaine dernière.