Donald Trump appelle les conducteurs à boycotter le fabricant de pneus Goodyear

La voiture de Donald Trump, surnommée ‘la Bête’, équipée de pneus Goodyear

Les consommateurs américains doivent boycotter le fabricant de pneus Goodyear Tire & Rubber. C’est en tous les cas ce qu’a déclaré le président américain Donald Trump. Il se dit ‘scandalisé’ par l’interdiction pour les employés de porter des casquettes avec son slogan ‘Make America Great Again’ (MAGA), alors que les vêtements affichant le logo de ‘Black Lives Matter’ ou celui de la communauté LGBT sont acceptés.

Goodyear, le plus grand fabricant de pneus d’Amérique du Nord, a réagi en soulignant que la diversité et l’égalité étaient des valeurs prioritaires. 

Des ‘recommandations’

Donald Trump a appelé le peuple américain à cesser d’acheter des pneus à l’entreprise Goodyear. Il a fait remarquer que les consommateurs pouvaient acheter des pneus de meilleure qualité et moins chers, mais ‘ailleurs’. 

Trump aurait formulé ces recommandations après avoir visionné des images publiées par des employés chez Goodyear. Ces derniers auraient reçu, lors d’une session de formation, des instructions spécifiques sur leur code vestimentaire. Ils ne seraient pas autorisés à porter des vêtements et des accessoires portant le logo MAGA (le slogan de la campagne de Trump en 2016) sur leur lieu de travail.

De son côté, Goodyear a affirmé que ces images ne provenaient pas de l’entreprise, qui souligne également que toute forme de harcèlement et de discrimination doit être interdite.

Goodyear a toutefois reconnu qu’elle insistait pour que ses employés n’affichent pas leur couleur politique au sein de l’entreprise. ‘Goodyear s’est engagée à créer un lieu de travail inclusif et respectueux’, a déclaré la société.

Une attitude ‘ignoble’

Le siège de Goodyear se localise à Akron, dans l’Ohio. Il s’agit d’un swing state, un État qui pourrait avoir un impact décisif sur l’issue de l’élection présidentielle de novembre prochain. 

Les démocrates déplorent l’attitude de Donald Trump. Sherrod Brown, sénateur démocrate de l’Ohio, a qualifié l’appel de Trump ‘d’ignoble’. Joe Biden, le candidat démocrate à la présidence, a averti que les actions entreprises par Trump pourraient mettre des milliers d’emplois en péril.

Le président américain qui possède une Cadillac blindée équipée de pneus Goodyear, a déjà annoncé qu’il comptait changer de marque de pneus. 

La liste des entreprises américaines vilipendées par Trump est de plus en plus longue: Apple, Amazon, AT&T, Harley-Davidson, Macy’s, Mondelez, Boeing et General Motors, entre autres, en ont déjà fait l’expérience.