5 choses à savoir sur « Dôme de fer », le système israélien de défense antimissile

Le Hamas et les groupes terroristes djihadistes tirent parfois plus de 2.000 roquettes vers Israël en une semaine. La grande majorité de ces projectiles est interceptée et détruite dans les airs par le Dôme de fer. Il s’agit d’un ingénieux système israélien de défense antimissile conçu pour protéger les habitants de l’État juif contre les attaques de missiles provenant des régions voisines.

Voici 5 choses que vous devez absolument savoir sur ce fameux Dôme de Fer :

1. Plus de dix ans d’existence

Les plans du Dôme de Fer sont entrés en développement en 2006. Cette année-là, Israël a pu souffler un peu après une guerre de 30 jours contre le Hezbollah, un mouvement militant de musulmans chiites du Liban. En 2009, Israël a affronté le Hamas au cours d’un conflit armé, qui a accéléré le développement du système de défense.

Depuis mars 2011, le système est pleinement opérationnel dans certaines zones d’Israël. Le système a subi son baptême du feu lors de la guerre de Gaza de 2012. À ce moment-là, Dôme de Fer a limité au maximum les dommages causés aux bâtiments israéliens. Le concept était un succès.

2. 90 % de taux de succès

Selon le Jerusalem Post, le Dôme de fer peut intercepter plus de 90 % des roquettes palestiniennes tirées sur Israël.

Selon les statistiques officielles des forces de défense israéliennes (FDI), pas moins de 400 roquettes du Hamas ont été interceptées en novembre 2012. À la fin de cette année-là, au moins 1.200 projectiles avaient été neutralisés. Le système a également servi sans faillir lors de la dernière flambée de violence.

Le réseau Dôme de Fer est constitué d’au moins dix batteries différentes (rangées d’artillerie), chacune composée de trois ou quatre lance-roquettes. Chaque lance-roquettes peut à son tour tirer environ 20 « intercepteurs ». Ce sont ces projectiles qui neutralisent les missiles ennemis avant qu’ils n’atteignent leur cible.

Sans recharger les missiles, le système peut intercepter environ 800 missiles par tour.

3. Un prix de 66.000 euros par missile

Chaque missile coûte au moins 80.000 dollars, soit environ 66.000 euros. Cela signifie qu’une salve complète du Dôme de fer coûte à Israël environ 866.000 euros. C’est pourquoi le Dôme de fer n’entre en action que lorsqu’un missile hostile vise une zone densément peuplée.

(Photo by AHMAD GHARABLI/AFP via Getty Images)

Le stock de missiles anti-aériens est limité, ce qui constitue l’une des plus grandes faiblesses du système. C’est pourquoi les ennemis d’Israël, tels que le Hamas, ont récemment essayé de surcharger le système en tirant de grandes salves de roquettes bon marché et bricolées.

Le préjudice financier pourrait, à terme, commencer à peser lourdement sur l’État juif.

4. Voici comment le Dôme de Fer fonctionne

Jean-Loup Samaan, chercheur à l’Institut du Moyen-Orient de l’Université nationale de Singapour, a expliqué dans une interview accordée à Vox comment fonctionne exactement le Dôme de fer :

Il y a en fait trois composantes. La première est typique de la plupart des systèmes anti-aériens : un radar qui peut détecter un missile en approche. Ensuite, un système de contrôle traite les informations et, après confirmation, active enfin le dernier composant : un missile qui doit détruire le missile entrant. »

(Photo credit should read JACK GUEZ/AFP via Getty Images)

5. Financement américain

Les États-Unis ont contribué à payer le développement du Dôme de Fer. Entretemps, ils ont également acheté eux-mêmes deux batteries du système.

L’administration Obama, en particulier, a investi une somme importante dans le déploiement du Dôme de fer pour souligner son soutien à Israël. L’ancien président américain Barack Obama espérait que le système empêcherait une nouvelle escalade des conflits dans la région.

Au final, les Américains ont investi 1,5 milliard de dollars dans le projet, explique Justin Bronk, chercheur au Royal United Services Institute, un groupe de réflexion britannique sur la défense et la sécurité.

MB

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20